Symboles chrétiens

Le Mercredi des Cendres est la lecture de notre feuille de route pour le Carême  . C’est la mise en route pour ce long chemin qui va durer 40 jours et qui va donner le sens de ce temps.

Nous avons tous connu ces célébrations dont le but clairement avoué était de catéchiser l’assemblée, surtout lorsque des enfants y partici-paient en grand nombre. La tentation existe d’utiliser la liturgie à des fins catéchétiques. Alors, on rajoute force monitions, explications qui rendent la liturgie bavarde et indigeste. On a oublié que la liturgie porte en elle une dimension catéchétique.

serge kerrien
serge kerrien

Le mot « ouverture » employé par le missel signifie que le début de la célébration n’est pas une simple entrée dans un lieu. C’est une mise en route qui doit permettre aux fidèles de faire communion, de se disposer à entendre la Parole de Dieu, et à célébrer l’Eucharistie. Elle comprend six éléments.

A l’heure ou nous essayons de mettre en place la promulgation des Actes du synode, il serait bon de s’interroger sur la bénédiction de nos maisons

« Apparaissant aux Apôtres le soir de Pâques, Jésus souffla sur eux et dit : « Recevez l’Esprit Saint » (Jean 20,22)… L’effusion de l’Esprit fut le grand don du Ressuscité à ses disciples le dimanche de Pâques. C’est encore un dimanche que, cinquante jours après la résurrection, l’esprit descendit avec puissance sur les Apôtres réunis avec Marie ! » (Dies domini 28).

serge kerrien
serge kerrien
serge kerrien
serge kerrien

Pour beaucoup de nos contemporains, le dimanche est un jour dévoré par de multiples activités, un jour d’ennui où la solitude pèse, un jour où l’on dort pour récupérer. Alors, comment parler de jour de fête ?

Serge KERRIEN
Serge KERRIEN

« Si le dimanche est le jour de la résurrection, il n’est pas seulement le souvenir d’un évènement passé : il est la célébration de la présence vivante du Ressuscité au milieu des siens (Dies Domini n° 31). Cela induit qu’avant d’être un précepte à accomplir, l’Eucharistie dominicale irrigue la vie chrétienne dont elle est, comme le rappelle Vatican II, la source et le sommet.

Serge Kerrien
Serge Kerrien

Au n° 34 de « Dies Domini », Jean-Paul II rappelle la dimension ecclésiale de la messe dominicale et en tire des conséquences pastorales qui peuvent nous aider à prendre les justes décisions

serge kerrien
serge kerrien

« Le dimanche est en effet, le jour où, plus qu’en tout autre, le chrétien est appelé à se souvenir du salut qui lui est offert dans le baptême et qui fait de lui un homme nouveau dans le Christ » (Dies Domini n° 23)

Dans les Églises chrétiennes, la diaconie est l’institution qui organise la charité envers les pauvres et les malades de la communauté. Elle est présentée comme la mise en œuvre de l’Évangile de JésusChrist à l’égard des pauvres, comme un témoignage personnel et communautaire et comme un service à l’égard de la personne et de la société.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | Tout afficher