Mardi 3 avril 2018 — Dernier ajout mercredi 4 avril 2018

Aumônerie hôpital, du nouveau… Enregistrer au format PDF

0 vote

Fin janvier, Odile Jan, aumônière à l’hôpital de Lamballe a fait valoir ses droits à la retraite. La paroisse la remercie pour son engagement au sein de l’aumônerie et ses liens avec les différents mouvements paroissiaux. Depuis le 1er février Maria-Pilar Gutierrez a reçu mission pour ce poste. Faisons connaissance…

Quel est votre parcours ?

Je suis d’origine colombienne et suis venue en France retrouver ma soeur à Paris, où elle faisait une spécialisation dans ses études. Et voilà 25 ans que je vis en France.

Arrivée à Guingamp il y a 19 ans, la Bretagne, est devenu un lieu, une terre que j’ai appris à aimer.

C’est à l’occasion d’un deuil familial que j’ai rencontré le Père Gérard Nicole, alors curé de Guingamp. Il a su m’accompagner dans ce douloureux épisode vécu loin de mon pays, de ma famille, et de mes amis mais toujours près de Dieu.

Peu à peu ma foi m’a conduite à m’engager dans la vie paroissiale.

C’est encore le curé qui m’a proposé de m’engager (à 1/2 temps) dans l’aumônerie des lycées catholiques Montbareil et le Restmeur. Peu après il me propose un 2e 1/2 temps à l’hôpital psychiatrique de Bégard. Les publics, très variés, m’ont permis d’apprendre et progresser dans mes missions, et surtout dans la vie !

Les missions se sont succédées : un passage rapide à l’hôpital de St Brieuc (Yves Le Foll et les Capucins), puis en dernier lieu, un 1/2 temps à l’hôpital de Paimpol et un autre à l’hôpital de Quintin.

Depuis le 1er février dernier je partage mon temps entre Quintin et Lamballe. C’est à la demande de la direction de l’hôpital de Lamballe que j’ai accepté ce poste.

Quelle est votre mission à Lamballe ?

Je conçois ma mission comme une présence d’Église, certes auprès des chrétiens, mais aussi auprès de tous, résidents, personnels, familles. Le Seigneur nous apprend à nous faire proche de tous en respectant le « lieu sacré » qui est l’autre.

Je ne conçois pas cette mission sans les bénévoles, c’est ensemble que nous pouvons montrer un visage d’Église, être visibles.

Je dois adapter ma mission au temps prévu et à la présence des bénévoles.

Je suis là tous les mardis et vendredis et le lundi (semaines impaires).

A l’heure actuelle les personnes qui résident à l’EPHPAD sont très âgées, fatiguées, dépendantes. La présence et les visites dans les services sont donc indispensables et permettent « un sacrement de frère ».

Comment ces débuts s’organisent ?

Tout d’abord j’ai reçu un accueil chaleureux par le personnel. J’ai pris un mois d’observation pour rencontrer les bénévoles et visiter les services.

En fonction de la réalité d’aujourd’hui, j’édifie un projet dont je ferai un bilan dans un an avec l’équipe des bénévoles.

Le service est une joie, ces différentes missions m’ont appris la vie.

Appel aux bénévoles Pour accompagner les résidents lors des célébrations programmées à 14h15. Nécessité d’arriver à 13h15 à l’hôpital Prochaine messe, vendredi 6 avril, Pâques. Puis une messe par mois dont la date vous sera rappelée dans le bulletin.

Pour visiter les résidents, individuellement. Contact : 02 96 50 15 21 aumonerie-lamballe chez ch2p.bzh