Mardi 21 juin 2016 — Dernier ajout vendredi 8 juillet 2016

C’est l’été ! Enregistrer au format PDF

0 vote

Un temps où nos vies « qui courent » et aspirent à se poser un peu, adoptent un autre rythme. Beaucoup vont pouvoir profiter de ces vacances, programmées avec soin, pour tenir compte des calendriers de chacun dans la famille. D’autres continuent leurs activités, heureux aussi de bénéficier de l’ambiance estivale : excursions organisées, plages colorées, marchés étoffés et animés, concerts…
info document -  voir en grand cette image
Pour les plus jeunes, camps d’été proposés par les mouvements et les associations, travail saisonnier, engagements solidaires, vacances inspirées, comme aime titrer la pastorale jeunes de notre diocèse, sont autant de possibilités de vivre dans la détente, un ressourcement dynamique sur le plan humain et chrétien.

Puissions-nous tous accueillir ces mois de juillet et août comme un temps savoureux pour chacun et chacune d’entre nous, pour nos couples, nos familles, nos communautés. Cette deuxième saison qui s’épanouit après le printemps nous offre la chance non pas d’une parenthèse, mais d’une traversée joyeuse, à vivre comme une nourriture fraternelle. Des rencontres « qui prennent leur temps », vont jalonner ces mois d’été.

Chaque âge y va de sa musique et de ses rythmes ! Les pardons, les fêtes locales sont autant de lieux pour « trouver Dieu dans nos vies ». Car il est bien là, ce Dieu de toute tendresse qui nous attend et nous espère pour faire en nos vies « toutes choses nouvelles ».

La première tâche pour des chrétiens en vacances pourrait être de s’offrir la liberté de reprendre pied dans l’évangile. L’évangile pose les questions fondamentales sur la personne, l’être humain, la vocation …
info document -  voir en grand cette imagePlus le monde change, plus il faut revenir à l’évangile pour redécouvrir la personne et le message du Christ. Message de fraternité, de paix et de justice. Et il ne s’agit pas là de bons sentiments mais d’un certain regard sur l’homme, le regard de Dieu lui-même. Aimer ce temps, ce monde d’aujourd’hui avec ses communications virtuelles et ses chercheurs de sens, avec ses créateurs d’humanité et ses élans solidaires, comme Dieu l’aime.

Un chrétien de chez nous m’écrivait récemment : « J’ai retrouvé en vacances le goût et l’importance du caractère répétitif de la prière personnelle, mais aussi la prière ensemble dans un même lieu, régulièrement chaque semaine. Ainsi le fait de participer à la messe chaque dimanche a pris un sens non plus de conformisme, mais de fidélité à Quelqu’un et avec d’autres. Cela me donne une énergie nouvelle … Je suis également très sensible au silence. Dans la rumeur du monde j’ai besoin de retrouver le chemin du silence, habité par la présence de Dieu qui nous recrée sans cesse et fait de nous des créateurs pour un monde qui va vers son aboutissement : le royaume de Dieu ! »

info document -  voir en grand cette imageUne seconde mission de vacances serait d’entrer dans une optique d’émerveillement ! Et l’admirer ce monde, l’immense bâtisse édifiée si rapidement grâce aux compétences conjointes des hommes, pour accueillir, loger ou permettre loisir et détente, tout autant que la voie de circulation élargie, bitumée … prête pour les grands départs. Admirer aussi la beauté de la lumière du matin et du soir sur le jardin ! Et laisser alors la prière venir aux lèvres en paroles, en silence, en mélodies connues, ou inventées.

En cet été qui peine à s’ensoleiller, offrons-nous les uns aux autres un air de vacances serein qui soit comme une lucarne d’évangile ouverte sur l’homme et sur cette secrète part d’éternité qui l’habite. Le siècle est à construire, nous y serons peut-être ces « passeurs de lumière » pour accueillir le monde qui vient et y faire jaillir la vie.

Père Pierrick Jégonday
Curé de la Paroisse Notre-Dame de Grande Puissance de Lamballe et de Moncontour