Mardi 4 juillet 2017

« Dans votre marche dynamique, vous entraînez toute la Bretagne ! » Enregistrer au format PDF

Près de 5 000 personnes étaient réunies au Parc des expositions de Brézillet, à Saint-Brieuc, le dimanche 4 juin, pour la clôture du synode diocésain sur le thème « Un souffle nouveau pour choisir l’espérance ». Cette journée a représenté le point d’orgue de 18 mois de travail avec la proclamation d’orientations par Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier.

 « J’ai besoin de vous. Je vous donne la parole !

Prenez-la : chacun à quelque chose à dire ! Rappelez vous, vous êtes tous aimés de Dieu… et c’est la première bonne nouvelle du synode ! ». Nous sommes le 31 mars 2015, Mgr Denis Moutel annonce au terme de la messe chrismale, son désir qu’une réflexion collective soit menée dans l’ensemble du diocèse. Suite aux trois assemblées synodales, composées de 320 délégués élus, membres de droit et personnes appelées au titre de leur qualité et compétence, Mgr Denis Moutel a présenté les Actes du synode, le jour de la Pentecôte 2017, à travers cinq grands thèmes :

  • « Témoigner, porter l’espérance chrétienne dans le monde d’aujourd’hui »,
  • « Aller à la source »,
  • « Former des communautés chrétiennes missionnaires »,
  • « Servir les personnes » et
  • « Pour une conversion pastorale ».

Cette journée de clôture s’est ouverte avec des chants d’AVELIG, groupe diocésain présent pour l’occasion. Après ce temps d’accueil, les participants, arrivés en nombre par car, ont pu vivre la messe eucharistique de la Pentecôte en présence de neuf évêques. Mgr Denis Moutel était donc entouré : Mgr Lucien Fruchaud, évêque émérite de Saint-Brieuc et Tréguier ; Mgr Pierre D’Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo ; Mgr Nicolas Souchu, évêque auxiliaire ; Mgr Laurent Dognin, évêque de Quimper et Léon ; Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes, Mgr Laurent Le Boulc’h, évêque de Coutances et Avranches ; Mgr Paul Viera, évêque de Djougou (Bénin) et Mgr Eugène Houndekon, évêque d’Abomey (Bénin). A noter que l’Église anglicane en Bretagne était également présente, ainsi que l’Église orthodoxe. « Ce n’est pas une idée que nous portons, une idéologie que nous annonçons, c’est quelqu’un, c’est Jésus Christ », a souligné dans son homélie Mgr Denis Moutel avant de rappeler quel a été l’enjeu des assemblées synodales. « Nous avons pu nous écouter, exprimer nos désaccords, choisir, voter. Nous avons éprouvé une vraie fraternité qui marquera l’histoire de chacun et l’histoire de notre diocèse. » L’évêque de Saint -Brieuc et Tréguier a rappelé à cette même occasion que « la clôture du synode diocésain est une étape. Le Seigneur *…+ nous envoie en mission, comme nous sommes, là où Il nous a placés ! Ne cherchons pas à surveiller la manière dont les autres mettront en application ou non les décisions du synode… soyons attentifs d’abord à ce qui peut commencer ou recommencer en chacun de nous ».

  Des Actes du synode diocésain très attendus

Le temps du midi fut l’occasion pour les équipes synodales mais aussi pour tous les chrétiens du diocèse d’échanger. Le début d’après-midi fut marqué par des chants festifs, qu’ils soient bretons, portugais ou africains, avant d’assister au jeu scénique mis en scène par Sandra Enel. Dans une seconde partie, Mgr Denis Moutel a proclamé les orientations synodales avec des prises de parole alternées de l’abbé Hervé Le Vézouët, vicaire général, et de Régine Chardonnet, secrétaire générale du synode. Dans les Actes du synode diocésain, l’évêque du diocèse de Saint-Brieuc a encouragé « les équipes synodales à poursuivre leur chemin de foi dans des fraternités » et a appelé les chrétiens à ne pas déserter leurs responsabilités dans la société, rappelant ainsi les propos du père Gérard Le Stang, accompagnateur théologique du synode : « l’Église n’est plus le seul acteur qui influe sur la construction des personnes et des sociétés. Mais elle porte en elle une sagesse millénaire, une pensée équilibrée sur la personne humaine. » Avant de rappeler, qu’« aimer l’Église, c’est aussi avoir le désir de mieux connaître les membres des autres confessions chrétiennes ».

La parole fut ensuite donnée à Mgr Pierre d’Ornellas qui a remercié la mise en marche de l’Eglise en Côtes d’Armor, « la marche que vous avez faite ensemble, qui a créé de la fraternité, de l’humilité, de l’enthousiasme. Dans votre marche dynamique, vous entraînez toute la Bretagne ! » a-t-il déclaré avec force. « Quel honneur pour vous d’être choisis par Jésus. Ce n’est pas une charge, c’est une joie ; ce n’est pas un poids, c’est une joie. Je sens que vous voulez être une Eglise ouverte, accueillante, attentive. J’ai été sensible à vos applaudissements quand il a été question de l’unité. Oui, l’ouverture et l’unité, c’est vraiment l’Église de Jésus ». Ce message d’espoir a été relayé par les évêques béninois présents. « Si nous sommes là, c’est pour nous souvenir que votre foi a été très active. Aujourd’hui, nous pouvons être avec vous, manifestant ainsi l’unique Eglise de JésusChrist », a clamé Mgr Paul Viera. « Nous disons en Afrique que la case d’un ami n’est jamais trop loin. Nous venons de loin mais par le cœur, nous sommes vraiment proches de vous », a quant à lui exprimé Mgr Eugène Houndenkon. « Je remercie Mgr Denis Moutel de nous avoir permis de vivre concrètement ce que le Pape Benoît XVI nous a laissés dans l’exhortation post-synodale Verbum Domini, la parole de Dieu : « La Pentecôte n’est pas encore terminée car l’Eglise n’est pas encore parvenue à annoncer l’Evangile à toutes les nations, à toutes les langues et dans toutes les cultures ».

 Une bénédiction toute particulière

En introduction de la bénédiction finale donnée au nom du Seigneur, l’assemblée a écouté le message que le Pape François a adressé au diocèse de Saint-Brieuc pour la clôture et la suite du synode. « A l’occasion de la célébration de clôture du synode diocésain de Saint-Brieuc et Tréguier, Sa Sainteté le Pape François tient à vous assurer de sa proximité spirituelle en s’associant à la joie et à la prière de tous les participants. Il rend grâce au Seigneur pour les premiers fruits du synode, pour le renouvellement de l’ardeur missionnaire de l’Eglise de Saint-Brieuc et Tréguier ainsi que pour la création de ces petites fraternités portées par la joie de l’Evangile. Le Saint Père encourage tous les fidèles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier à choisir l’espérance en ouvrant largement leur cœur à l’Esprit Saint, le don de Dieu, car c’est Lui qui vient au secours de notre faiblesse ». Après ces paroles du Pape François, la journée s’est terminée comme elle a commencé : en musique ! Le groupe AVELIG a entamé comme chant final « Au souffle de l’Esprit » ; les paroles rappelant le message fort de cette journée :

« Au souffle de l’Esprit

Le Christ nous appelle

A semer l’Espérance

Le Christ nous envoie ».

Comme l’a dit Mgr Denis Moutel a de nombreuses reprises, le dimanche 4 juin « n’est pas la fin d’un cycle mais le début d’une nouvelle étape », à travers la mise en œuvre concrète des orientations synodales dans les mois et années à venir.

Justine Guilbaud