Mercredi 22 octobre 2014

Devenons tous, les saints de demain Enregistrer au format PDF

0 vote

Quelle que soit notre condition de vie, notre rang social ou notre âge, nous sommes capables de sainteté.

le mois de novembre approche, nos pensées se tournent souvent vers la Toussaint et la commémoration de tous les défunts.
La Toussaint est pour nous l’occasion de nous unir à la joie de ces frères et soeurs en Christ, des membres de nos familles, de nos amis et voisins qui sont désormais auprès de Dieu dans un bonheur parfait. C’est une consolation pour nous de les espérer auprès de Dieu.

La Toussaint nous donne aussi l’occasion de savoir que tous nous sommes capables d’être reçus un jour par Dieu, que tout le monde est appelé à la sainteté. Nous imaginons parfois que la sainteté n’est pas à notre portée, qu’elle est réservée à d’autres. Ce n’est pas vrai. Elle n’est pas liée à un état de vie ni à un destin extraordinaire. Quelle que soit notre condition de vie soit notre rang social ou notre âge, nous sommes capables de sainteté.
La Bible nous enseigne que Noé était un ivrogne, pourtant Dieu a eu confiance en lui et lui a confié un service. Abraham était trop vieux et malgré cet âge avancé, il a répondu à l’ap-pel de Dieu. Jérémie et Timothée étaient trop jeunes, cependant, ils ont répondu à l’appel de Dieu et lui ont été fidèles. Isaac était rêveur, pourtant Dieu l’a aimé. Jacob était men-teur, cependant, il s’est attaché à Dieu. Joseph avait été abusé, vendu par ses frères, malgré ce rejet, il a toujours eu confiance en Dieu. Moïse était bègue, malgré cet handicap, il a bien assumé la responsabilité que Dieu lui a confiée. Samson était un coureur de jupons, pourtant Dieu l’a aimé. Rahab était une prostituée, Dieu l’a justifiée.
Marie-Madeleine était pécheresse, elle est devenue sainte. La Samaritaine avait divorcé plus d’une fois, et rien ne l’a empêchée d’aller à Dieu.
David était un roi puissant qui a tué des milliers de personnes, cependant la présence de Dieu ne s’était pas éloignée de lui. Jonas avait fui Dieu, il s’est converti. Noémie avait perdu son mari et ses deux fils, et elle a continué à s’attacher à Dieu.
Les Apôtres se sont endormis en priant, malgré cela, ils sont couronnés de sainteté. L’Apôtre Pierre avait re-nié son Seigneur Jésus et il s’est racheté. L’Apôtre Paul était trop religieux, Dieu l’a aimé. Zachée était trop petit, considéré comme un voleur, ce-pendant, il s’est converti et il a accueilli Jésus chez lui.
Le bon Larron, était un vulgaire bandit crucifié aux côtés de Jésus. Peu de temps avant de mourir, il s’est tourné avec un dernier geste d’espérance vers le Christ et il est aujourd’hui le premier saint connu de l’histoire.

Si vous avez vécu jusque là loin de Dieu, ne vous en faites pas : bien des saints et saintes ont été des pécheurs qui se sont soumis à des changements radicaux du mode de vie quand ils se sont ralliés à l’Église. « Les saints n’ont pas tous bien commencé, mais ont tous bien terminé » a dit le St Curé d’Ars.

Père Louis Manako
Paroisse du Pays de Jugon