Samedi 12 août 2017 — Dernier ajout dimanche 13 août 2017

Echos de la randonnée estivale spirituelle du 1er août Enregistrer au format PDF

0 vote

La paroisse a organisé une journée de rencontre, une pause spirituelle sous forme de randonnée le mardi 1er Août : secteur de Plumaugat, découverte de sa campagne, ses chapelles, ses manoirs et châteaux…en 21 kms.
28 marcheurs ont répondu à l’invitation.

Commentaires et retour en photos sur cette belle journée ensoleillée …

PLUMAUGAT

Origine du nom : Ploe (breton) = paroisse, Maugat→ nom altéré de l’immigrant breton : St Enogat

Il s’agit d’une fondation bretonne remontant aux 4e-6e siècles

Le 24 avril 863, Roiantdreb, fille de Louwenanet mère adoptive de Salomon, prince de Bretagne, demeure in plebe Maecat, c’est-à-dire dans le plou Maugat

C’est la plus ancienne mention connue d’une localité des Côtes d’Armor

PAROLES DE RANDONNEURS

Eugène

Nous étions 28 au départ de cette journée sur les chemins et les routes de Plumaugat. Nous étions accompagnés de Pierrick et du Père Pablo. Nous avons commencé par une messe dans un oratoire à l’église. Dans sa courte homélie, le Père a parlé de rencontre. En effet, le texte de la lecture de ce jour évoquait la marche dans le désert et de la tente de la Rencontre que Moïse plantait à chaque étape dans ce désert.

Cette journée a été une rencontre entre les participants de Lamballe et quelques autres personnes qui se sont jointes au groupe. Rencontre aussi avec des personnes qui nous ont accueillies dans les 3 chapelles visitées et les 4 manoirs rencontrés sur le parcours. Cela a été une excellente journée de découverte, d’échange et je crois que l’un des points importants a été le pique-nique dans le cadre presque bucolique de la modeste chapelle de Notre Dame de Bonne Rencontre.

Nous étions aussi en communion avec les marcheurs du Tro Breiz qui ce jour-là étaient sur le trajet St Pol-Tréguier. Nous avons à un moment franchi près de la Rance ,ce qui était une limite d’enclave du diocèse de Dol dans celui de St Malo. Tout cela ne peut qu’être évocateur.

Certainement que nous garderons un excellent souvenir de cette vingtaine de kms de sentes, de routes et de…rencontres.

Joseph

Nous allons vers l’inconnu, hors des sentiers battus et nous découvrons la partition sans précipitation : un moment privilégié de disponibilité pour écouter, observer, pour retrouver le goût du dialogue, pour s’émerveiller.

Aussi était-il facile de prendre du recul par rapport à un quotidien, de retrouver une intensité d’être grâce à l’alternance du silence, de la réflexion spirituelle, du chant , de la prière, aidés en cela par la présence de notre curé et de Pablo

Merci à Eugène , notre guide ,enfant du pays, qui par la connaissance intime de son chez soi et de la nature a facilité l’ immersion dans cette commune rurale.

Merci aussi à tous ceux qui ont optimisé la logistique…

info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document info document