Jeudi 11 janvier 2018

Echos du dimanche 19 novembre Ta Parole Nous Rassemble Enregistrer au format PDF

0 vote

Lors du dimanche 19 novembre Ta Parole Nous Rassemble, divers ateliers étaient proposés avant la célébration communautaire. Des paroissiens témoignent

« Le hasard fait bien les choses »

Cet adage m’a été profitable. Le dimanche de la messe communautaire, où plusieurs paroissiens se retrouvent avant l’assemblée dominicale pour réfléchir et méditer les lectures du jour, je me suis retrouvé dans le groupe méditation : « Dialogue contemplatif » Quel bonheur ! Animé par une personne expérimentée, cette rencontre a été pour moi une découverte et pour les participants un échange très enrichissant. Après une prière commune, puis la lecture du jour « la parabole des talents » chacun devait exprimer les sentiments que lui inspirait cette lecture.

Puis dans un deuxième temps chacun devait souligner ce que l’expression des uns et des autres lui avait apporté…

En fonction de nos vies professionnelles et familiales, de nos expériences personnelles, de nos propres situations, tous nous avons eu des appréciations différentes, mais combien bénéfiques.

A l’heure où nous sommes accaparés par nos activités professionnelles, associatives ou sportives, à l’heure où inconsciemment peut-être, nous sommes plus préoccupés par notre épanouissement personnel et celui de nos proches, il est bon de s’arrêter pour réfléchir et méditer sur nos comportements.

N’était-ce pas l’occasion, trop rare, pour chaque participant de faire cette pause pour repartir sur les valeurs que l’on a tendance à oublier.

Pierre

Lecture d’un vitrail

« Dans un édifice, le vitrail a comme fonction mécanique de clôturer les ouvertures, tout en permettant à la lumière de pénétrer. Il assure une protection contre les agents extérieurs (vent, pluie…) ».

Au-delà de cette définition, nous avons eu la chance de nous faire expliquer un des vitraux de l’Église St Jean lors d’un temps fort le 16 novembre dernier, ainsi que tout le vocabulaire spécifique s’y référant : rosace, armature, remplage, meneaux…

Sur ce vitrail, représentant la Visitation, notre regard a été attiré sur les nombreux détails auxquels nous ne portons pas attention au premier abord. Outre la présence d’un personnage sur chacun des vantaux, nous avons beaucoup appris sur la posture des personnages, la symbolique des couleurs, les paysages et les décors, les halos au-dessus de Marie, Elisabeth et Joseph. La visite de Marie à sa cousine Elisabeth, alors qu’elles sont toutes deux enceintes, est empreinte de bienveillance : l’une semble donner et l’autre recevoir. Les deux personnages masculins, Joseph et Zacharie, restent en retrait. Ils sont observateurs de cette scène. Cela se constate par leur position mais aussi par le geste qu’ils effectuent l’un et l’autre avec leur main gauche, comme pour s’effacer. Nos yeux délaissent ainsi le cadre pour se concentrer sur les deux mères. Il se dégage de ce vitrail une impression de calme et de sérénité, de profonde compréhension entre les deux femmes, qui vivent la même situation. Le temps passé, ce matin-là, à observer ce vitrail et comprendre sa signification, m’a permis de voir ces verres colorés sous un autre angle.

Merci de nous avoir proposé cet atelier, une chance de pouvoir, en Église, prendre du temps pour soi avec les autres et s’enrichir mutuellement .

Stéphanie

Fleurir pour la liturgie

Ce dimanche là, jour de la messe communautaire, j’avais choisi de participer, en début de matinée, à l’atelier d’art floral.

Madeleine a réalisé, devant nous, une composition destinée au chœur de l’église.

J’ai apprécié les conseils qu’elle nous a donnés sur l’art floral en général, mais j’ai découvert que, pour le fleurissement des églises, il y a des codes particuliers à respecter au regard de la liturgie du jour.

Yvette