Mardi 1er mai 2012 — Dernier ajout jeudi 10 mai 2012

Fécondité de l’Esprit. Enregistrer au format PDF

L’Esprit Saint est un Esprit d’Amour. Si le souffle évoque l’Esprit, son nom véritable est : Agapé, Amour véritable, source de toute tendresse. Il est Celui qui vient restaurer en nous notre capacité d’aimer. S’il y a de l’amour vrai dans nos cœurs, dans nos vies, c’est parce que le Saint-Esprit nous a été donné. L’Esprit-Saint, c’est Dieu qui veut demeurer dans nos cœurs, partager notre existence, devenir un avec nous.

Mais Il est aussi donné à une communauté. Il est répandu sur un groupe de croyants, les apôtres, les disciples, l’Église. L’Esprit les tourne aussi vers les autres, vers le monde, vers l’avenir. « Les dons de la grâce sont variés, mais c’est toujours le même Dieu qui agit en tous. Chacun reçoit le don de manifester l’esprit en vue du bien de tous », nous dit saint Paul dans sa Lettre aux Corinthiens. L’Esprit nous est donné, non pas d’abord pour notre confort personnel, mais pour le bien des autres. Il est un don qui passe par nous, à travers nous d’abord, pour l’extérieur, même si évidemment, Il nous fait du bien à nous aussi. Cela transparaît dans le Livre des actes des Apôtres et dans l’Évangile. Que remarquons-nous ? « Les apôtres sont réunis, ils ont peur, ils sont repliés sur eux-mêmes, les portes verrouillées à double tour ». Comme toujours, c’est le Christ qui prend l’initiative : « La Paix soit avec vous – Recevez l’Esprit-Saint – Je vous envoie ».

« L’Esprit-Saint, nous ne pouvons pas le saisir, mais on peut comprendre sa bonté », disait saint Basile. On le peut grâce aux œuvres qu’Il nous encourage à réaliser : donner à manger à ceux qui ont faim, donner à boire à ceux qui ont soif, écouter les affligés, visiter les malades, supporter patiemment les défauts des autres. Ce ne sont pas des actions spectaculaires, mais au contraire des gestes simples, de la simplicité même de l’Esprit.

C’est d’ailleurs ce que nous rappelle « Diaconia 2013 : osons la fraternité ».

Tous les baptisés, s’ils désirent vivre sérieusement le sacrement de leur Baptême sont appelés par Dieu à développer des relations de fraternité avec leurs sœurs et frères, proches et lointains.

Quand des milliers de jeunes se rassemblent à Taizé, aux JMJ, à Lourdes ou dans les différents diocèses pour prier, prennent l’engagement de faire bouger le monde pour que tous les hommes soient plus heureux et repartent chez eux avec une âme d’apôtres, c’est bien la vie et la force de l’Esprit-Saint qui les habitent.

Rappelons-nous que l’Esprit nous est donné, aujourd’hui comme hier, pour porter au monde, tous ensemble, le message de l’Évangile qui est un message de Paix et d’Amour.

Que l’Esprit renouvelle la face de la terre.

Oui, « Viens Esprit-Saint, Viens nous embraser ! »

Père André Perrot, Curé de la paroisse de Pléneuf.