Mardi 26 janvier 2016 — Dernier ajout mardi 2 février 2016

Fête de l’Amour Enregistrer au format PDF

0 vote

Et si la Saint Valentin était fêtée chrétiennement ? Après Noël qui se commercialise d’année en année, dès le 14 février, la Saint Valentin nous sollicite à nouveau pour consommer d’avantage. L’amour célébré alors peut l’être autrement, de multiples exemples le montrent.

Père Joseph Houzé
Père Joseph Houzé

Au milieu de ce mois de février, une fête chrétienne, la Saint Valentin, un martyr, est devenue une fête commerciale de plus, comme la fête des mère, des pères, des grands-mères, etc. Donc le 14 février est devenu la fête des amoureux. Evangélisons-là, l’amour humain vient bien de Dieu, à ce que je sache : « et Dieu vit que cela était bon »(Gen. 1).
Dans beaucoup de diocèses de France, ailleurs peut-être aussi, le jour de la Saint Valentin, des paroisses essaient de célébrer l’amour humain chrétiennement et il faut s’en réjouir.
Ainsi a-t-on vu la paroisse Notre Dame de l’Arche de l’Alliance, à Paris, organiser un repas à destination des couples.
À Grenoble, la paroisse St Louis a fait une distribution de lettres d’amour aux passants. Elles comportaient un carton d’invitation pour venir prier et rencontrer un prêtre à l’église ce soir là.
Un dîner aux chandelles fut proposé à Saint Germain-en-Laye, agrémenté de témoignages sur le langage de l’amour. L’objectif était de fournir aux couples des outils pratiques afin qu’ils puissent mieux communiquer.
A Nice les personnes ont été invitées au concert d’un prêtre chanteur, Gil Florini : chansons d’amour, poèmes, bénédiction de roses.
A Lille, Festi’Val du couple et du mariage, c’était une soirée de courts métrages avec des ateliers débats, avant une célébration à la cathédrale.
Ainsi les initiatives sont variées et originales. Nombreux sont les diocèses qui célèbrent une messe des amoureux le week-end qui suit la Saint Valentin. Je trouve heureux de telles initiatives pour donner à cette fête un sens chrétien, car qui fut plus amoureux de l’homme que le Christ-Jésus ?
Cette évangélisation des rues est bien perçue, car non agressive. Le principe étant de faire passer un message sur un ton humoristique pendant cette fête, surtout commerciale, qu’est la Saint Valentin.
Et nous, dans notre zone pastorale de Lamballe, comment vivrons-nous la Saint Valentin cette année, en païen ou en chrétien ?

Père Joseph Houzé.