Lundi 30 avril 2018

Jeudi Saint : remise du Notre Père

0 vote

Une nouveauté pour cette année pastorale : la célébration du mémorial de l’institution de l’Eucharistie a eu lieu à l’église St Martin. Une église accueillante, une grande table de fête attendaient enfants, parents et toute la communauté paroissiale pour marquer cet événement

De vaillantes petites mains se sont mises à l’ouvrage, tôt le matin, afin de préparer une église accueillante et symbolique pour la célébration de la Sainte Cène. Nous avions tout remodelé et disposé une grande table autour de laquelle les 37 jeunes ont trouvé place.

Tout était simple mais significatif.

Le père Pierrick nous a rappelé la douceur du Jeudi Saint à vivre. Jésus se fait serviteur de ses frères en leur proposant le lavement des pieds.

Aussi, très simplement, le père Pierrick a revêtu le tablier de service et a proposé le rituel du geste du lavement des pieds. « Ce que j’ai fait, fais-le toi aussi  »

Tout est perceptible entre émotion et curiosité pour l’assemblée présente.

Les jeunes ont illuminé la table eucharistique par la pose individuelle d’une veilleuse « comme lui, savoir dresser la table… » suivie de la procession du pain et du vin.

Tout à coup, cette grande table blanche prenait vie et nous allions faire mémoire du dernier repas de Jésus. Un temps de consécration intense où chaque homme, chaque femme, chaque enfant pouvait s’unir dans ce cœur à cœur.

Frères et soeurs en Église, nous avons reçu la prière du Notre Père qui nous dit combien Dieu est le Père spirituel de tous.

Les jeunes ont à leur tour reçu cette prière de la part de leur tuteur. C’est une icône artisanale, sur un support « solide », une façon de signifier l’importance de cette prière. Une prière sur laquelle je m’appuie chaque jour et qui, dans le temps, dure, ne passe pas, ne se fragilise pas. Cette prière : «  je l’ai reçue, à mon tour je te la transmets  » voilà le message de chacun. En chœur, nous l’avons chantée.

Arrive la fin de célébration.

Nous desservons la table eucharistique et accompagnons Jésus qui se retire au Mont des Oliviers.

Nous préparons le reposoir, le père Pierrick invite les jeunes à s’agenouiller et à veiller. Le silence est dense, le temps s’arrête, tout est propice à la prière. Chaque chrétien est invité à veiller et rester en prière. La veillée prend fin dans le silence et le recueillement. La douceur de ce Jeudi Saint précède la douleur vécue par Jésus le Vendredi Saint, sans oublier la joie du Ressuscité au matin de Pâques.

A tous, merci pour ce temps fort d’Église pleinement vécu.

Un merci tout particulier aux personnes qui ont mis leur disponibilité au service de cette célébration en amont, le jour « J » et en aval .

Michelle Gérel animatrice LME