Jeudi 10 novembre 2016 — Dernier ajout lundi 5 décembre 2016

La ronde des Saints Enregistrer au format PDF

0 vote
Père André Perrot
Père André Perrot

Comme son nom l’indique, la Toussaint est la fête de tous les saints. Chaque 1er novembre, l’Église honore ainsi la foule innombrable de ceux et celles qui ont été de vivants et lumineux témoins du Christ. La sainteté n’est pas une voie réservée à une élite : elle concerne tous ceux et celles qui choisissent de mettre leurs pas dans ceux du Christ.

 Séchons nos larmes, c’est la TOUSSAINT.

Au cimetière, nos morts nous attendent, vivants comme jamais nous ne les avons vus. C’est d’eux dont parle le Livre de l’Apocalypse quand il décrit la foule des bienheureux qui chantent la gloire de Dieu. Une foule innombrable que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes les nations, ils se tenaient debout devant l’Agneau, vêtus de robes blanches avec des palmes à la main. Et nos morts nous appellent : « Venez dans la ronde des enfants de Dieu ».

 Le monde ne les regardait pas comme des Saints.

Ils ne seront jamais béatifiés dans une célébration solennelle, comme Mère Teresa, il y a quelques semaines ou Sainte Élisabeth de la Trinité, en octobre. Ils sont bien et sont plus nombreux. C’est Dieu lui-même qui fait d’eux ses enfants et les appelle au chemin du bonheur éternel ! Nous venons les voir, non seulement le premier novembre, mais souvent avec nos fleurs, nos bouquets de prières et eux nous font entendre la proclamation de Jésus du haut de la montagne : « Bienheureux ».
Nos fleurs ont des noms qui résument la vie de nos défunts, c’est la douceur, la justice et la paix, la pauvreté et la pureté du cœur, la miséricorde et l’amour. Ces fleurs, c’est eux qui les ont semées et cueillies dans leur simplicité et leur fidélité, pour qu’en nos mains, elles deviennent un beau bouquet d’Évangile.
Si nous nous reconnaissons un peu dans ces Béatitudes, le Royaume des Cieux nous attend, nous les pratiquants de tous les dimanches, nous les pratiquants des seuls jours de fête, nous qui ne l’entendons pas mais savons ouvrir notre porte et notre cœur. Maintenant, c’est à nous que l’appel est lancé : « Venez au chemin du bonheur, entrez dans la ronde des Saints. Vous êtes des enfants de Dieu et Dieu ne laisse pas mourir ses enfants, puisqu’Il les aime éternellement et les appelle à L’aimer ».
Allons à notre tour semer dans le monde les fleurs des Béatitudes et c’est le monde entier qui chantera : « Louange, honneur et gloire à notre Dieu ».

Abbé André Perrot,
Curé des paroisses de Pléneuf et Erquy