Lundi 10 février 2014 — Dernier ajout mercredi 5 mars 2014

Le Carême, un temps favorable ! Enregistrer au format PDF

0 vote

L’Eglise nous donne encore une fois l’occasion d’entrer en Carême  , un grand temps favorable à tout chrétien.Les choix sont multiples : retraite spirituelle, intériorisation du message de l’Amour de Dieu, aller vers les autres et prier, prier et encore prier.


Jésus nous appelle et sa parole nous interpelle :
« Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle » (Mc1,15).
Et St Paul précise que « C’est maintenant le moment favorable, c’est maintenant le jour du salut ». L’Église nous donne encore l’occasion d’entrer dans le Carême   qui est un grand temps favorable à tout chrétien.

Le temps de Carême   est un grand temps de retraite spirituelle, d’une retraite spirituelle annuelle, à laquelle l’Église convie tous ses enfants, depuis le mercredi des Cendres jusqu’à la fête de Pâques. C’est un moment particulier pour chacun de nous, un temps pour penser à notre salut et à celui de nos frères et soeurs chrétiens.

C’est un temps de grâces, une montée vers la joie profonde de Pâques, le moment de nous mettre en route vers Pâques. Benoît XVI nous disait :
le Carême  , c’est « le temps privilégié du pèlerinage intérieur vers Celui qui est la source de la miséricorde ».

Le Carême   est aussi un temps pour retrouver la logique de l’amour de Dieu. Ce temps nous permet de faire un retour vers Dieu ; c’est un moment d’intense recueillement, d’un départ pour une nouvelle vie.

Le Carême   est également un moment pour penser au prochain, pour aller vers les autres. C’est un moment pour réfléchir à ce que l’on possède, pour partager avec ceux qui en ont besoin. Le geste de partager exprime l’ouverture du cœur. Le parta-ge rend heureux celui qui en bénéficie et celui qui le pratique.

Ce temps de Carême   est enfin un moment pour prier. Prier, c’est grandir dans l’amour de Dieu. Et la prière est ce premier lieu où le Seigneur attend de pouvoir nous rencontrer.
Profitons donc de ce temps de Carême   pour grandir dans la foi, la charité et l’amour de Dieu, pour augmenter en nous la patience et la tolérance.

T’APPROCHER, Seigneur,

je n’en suis pas digne,
mais que ta parole conduise mes pas,
et je serai guéri.

TE SERVIR, Seigneur,
je n’en suis pas digne,
mais que ta parole nourrisse ma foi,
et je serai guéri.

T’approcher Seigneur CNA 590 – G 22-68-6 (PECL 1996)

Père Louis Manako
Paroisse du Pays de Jugon