Mercredi 19 décembre 2012

Le Notre Père Enregistrer au format PDF

Une prière belle mais exigeante
0 vote

Dimanche 9 décembre, « Ta Parole nous rassemble ».
A l’issue d’un diaporama présentant une interrogation sur la prière du « Notre Père », les jeunes et adultes présents ont eu à réfléchir, en groupes, sur une phrase différente de la prière. Puis lors de l’homélie, ils ont partagé avec l’assemblée leur réflexion qui est relatée ci-dessous.

info document -  voir en grand cette image
« Notre Père qui est aux cieux »
Nous sommes tous frères devant Dieu.
Nous pouvons Lui parler comme nous parlons à notre père.
Même si Tu es loin de nous, Ta présence nous habite.

« Que ton nom soit sanctifié »
En Te nommant, nous Te rendons présents et nous Te reconnaissons comme Père.
Nous sommes donc tes enfants et frères les uns des autres appelés à vivre en Fils de Dieu.
Tu es Saint, le tout Autre, le « Je suis » en Amour.
Nous, enfants de Dieu, que faisons-nous pour que ton nom de Dieu Père et Amour soit annoncé ?

« Que ton règne vienne »
Dans nos vies, dans l’Église, dans le monde, que notre amour sur terre soit signe de l’avènement de ton royaume.
Donne-nous ton esprit de lumière et de vérité.
Que nous soyons des artisans de paix, des bâtisseurs de ton royaume
et des témoins de ton amour.

« Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel »
Ta volonté est de nous sauver tous.
Tu veux notre bonheur mais nous avons à agir. Ce bonheur est à notre portée dans notre quoti-dien et nous avons à Te faire pleinement confiance et Te donner notre « oui ».
La volonté de Dieu est de nous aimer les uns les autres comme Il nous a aimés.

« Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour »
Aujourd’hui, notre Père, nous Te faisons confiance.
Nous Te demandons de nous donner chaque jour ce dont nous avons besoin pour Te suivre.
Que Ta présence et Ta force nous aident à parta-ger, à travailler avec les autres, à être heureux, à rendre heureux, à savoir donner, à savoir recevoir.

« Pardonne-nous nos offenses comme nous pardon-nons à ceux qui nous ont offensés »
Cette phrase interpelle, est dérangeante.
Qu’est-ce qu’une offense aujourd’hui ?
Nous avons l’impression d’avoir perdu la notion du mal.
Le pardon reste difficile.
Comment dépasser la loi du talion ?
Comment vivre le pardon aujourd’hui en contradiction avec une société qui encourage l’individualisme et l’ambition ?

« Ne nous soumets pas à la tentation »
C’est une phrase surprenante où Dieu peut être perçu comme un père tentateur qui nous teste. Alors, nous avons voulu y voir une aide en repre-nant l’ancienne formule « Ne nous laisse pas suc-comber à la tentation » Cette formulation mon-tre que Dieu nous tend la main mais nous laisse libres. Cependant nous avons hâte d’arriver à la demande suivante qui nous invite à la confiance.

« Délivre-nous du mal »
Donne-nous le discernement pour reconnaître le mal qui nous empêche d’aimer Dieu et nos frères.
Dans Ta miséricorde, donne-nous l’élan d’amour pour nous libérer de ce qui nous enferme.