Vendredi 10 février 2017

Le Pape à Sainte-Marthe : « sans la femme l’harmonie n’existe pas » Enregistrer au format PDF

« Sans la femme il n’y a pas d’harmonie dans le monde ». Tels sont les mots du Pape François lors de la messe quotidienne à Sainte Marthe, ce jeudi. Dans son homélie, le Saint-Père a développé sa réflexion sur le récit de la Création dans le livre de la Genèse.

« Tant de fois, quand nous parlons des femmes, nous en parlons en un mode fonctionnel : la femme est faite pour faire ceci ou cela » s’est étonné le Pape, qui a noté qu’elle porte au contraire une richesse que l’homme n’a pas : elle apporte de l’harmonie à la Création. « C’est la femme qui nous apprend à caresser, à aimer avec tendresse et qui fait que le monde est une belle chose. »

La capacité d’être amoureux

Dans son homélie, le Pape a détaillé trois moments narrés dans le premier livre de la Bible : la solitude de l’homme, son rêve, et le destin de l’homme et de la femme, celui d’être « une seule chair ». François a raconté une anecdote en se remémorant un couple, rencontré lors d’une audience générale, et qui fêtait ses 60 ans de mariage. « Qui de vous a le plus de patience ? » leur a-t il demandé. Et les deux de répondre en chœur : « nous sommes amoureux »

« Voilà ce que nous apporte la femme, cette capacité d’être amoureux » a alors expliqué François. La fonctionnalité n’est pas le but de la femme a t-il poursuivi, mais c’est bien celui de faire l’harmonie. « Exploiter les personnes est un crime, c’est vrai, mais exploiter une femme est encore pire a-t-il dit, c’est détruire l’harmonie que Dieu a voulu donner au monde ».

La femme est l’harmonie, la poésie et la beauté a conclu le Saint-Père, sans elle le monde ne serait pas aussi beau, ne serait pas harmonieux. « Il me plait de penser que Dieu a créé la femme pour que nous ayons tous une mère » 

Pape François