Lundi 7 mars 2016 — Dernier ajout mardi 15 mars 2016

Le sens du Carême chrétien Enregistrer au format PDF

info document -  voir en grand cette imagePendant le Carême  , on cherche à faire plus de place à Dieu et aux autres. Chacun fait attention à ce qui l’éloigne de Dieu et de ses frères. C’est une invitation pour le chrétien à s’associer au Christ sur ce chemin de Pâques : c’est un temps de plus grande présence à Dieu, où l’on redécouvre à quel point il nous aime, où l’on reconnaît tout ce qui nous sépare de Lui.

 Carême  , temps de transformation intérieure

Le Carême   est un temps important dans la vie des chrétiens. C’est un temps de préparation, un temps pour travailler sur soi-même et sur sa manière d’être avec Dieu et les autres, dans l’attente de la Pâque : c’est un temps de transformation intérieure. L’imposition des cendres, le jeûne, la prière et l’aumône sont, entre autres, des moyens pour ce travail sur soi. Par le geste symbolique d’imposition des cendres, nous montrons à Dieu que nous nous reconnaissons faibles, pécheurs et que nous lui demandons de nous aider, par ses grâces, à nous convertir, à nous orienter.

La prière, un canal de relation avec Dieu

Le Carême   ne sert à rien s’il ne nous rapproche pas de Dieu. S’agissant donc d’une période de relations plus étroites avec Dieu, l’Eglise nous recommande la prière qui est un canal de relation avec Dieu.

 Carême  , temps de rapprochement avec les hommes

Quant au jeûne et au partage, ils vont de pair. Le Carême   aura plus de sens s’il nous rapproche aussi des hommes. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’Eglise recommande en ce temps de Carême   le jeûne qui doit ouvrir notre cœur aux autres. Dans un premier temps, jeûner aujourd’hui, ce n’est pas éviter de manger, mais réduire sa consommation en aliments chers, remplacer ces produits par des aliments très simples en reversant la différence à des associations de solidarité   ou en remplaçant cette dépense par une aumône pour les plus pauvres.

Jeûner, apprendre à vivre le vide pour laisser du temps au Seigneur

Dans un deuxième temps, jeûner, c’est de se couper momentanément de quelque chose qui nous est nécessaire ou très agréable pour apprendre à vivre le vide, afin de se donner du temps pour le Seigneur, de prendre conscience de la vie que mènent les plus pauvres. Le jeûne, dans ce sens, n’a pas pour but de se priver mais de faire un progrès. Il est un apprentissage de la liberté, un appel à la prise de conscience, une communion avec les plus pauvres. Chers frères et sœurs en Christ, chers fils et filles bien-aimés de Dieu, en ce temps de Carême  , c’est à chacun de nous de choisir quel est le domaine qui lui permettra d’exprimer au mieux un renoncement. Que Dieu nous garde tous en sa bienveillance et en sa bénédiction.

 Bon temps de Carême   et bonne fête de Pâques !

Père Louis Manako Paroisse du Pays de Jugon

« Seigneur Jésus, aide-nous à te faire de la place. Viens faire le ménage dans notre cœur. Libère-nous de tout ce qui nous empêche de t’aimer et d’être avec toi dans la joie. Guide-nous pour que nous soyons davantage attentifs aux autres. »