Samedi 10 décembre 2016

Nouvelle crèche pour l’église Saint Jean Enregistrer au format PDF

L’association du Patrimoine Religieux Lamballais a informé la paroisse courant octobre-novembre que la crèche habituelle ne serait pas disponible pour une question de rénovation. Appuyée de compétences d’un artiste Lamballais - le portraitiste Gilles Dayot -, une équipe a conjugué ses talents pour permettre à l’église d’avoir, elle aussi, une crèche pour Noël.

Cette équipe a eu une réelle volonté de mettre en forme un tableau évolutif afin de rythmer le temps de l’Avent, le temps de Noël : une attente active pour préparer la venue de l’Enfant-Dieu et accueillir le Prince de la Paix (du 1er dimanche de l’Avent, le 27 novembre, à l’épiphanie, le 15 janvier).

 Se préparer à Noël

Ce dimanche fait entrer les catholiques dans le troisième dimanche de l’Avent. Regardons la crèche : L’Avent, c’est d’ouvrir le chemin à la rencontre du Seigneur. La figure de Jean-Baptiste nous donne de préparer le chemin de notre cœur.

Le week-end prochain, l’Église fêtera le quatrième dimanche de l’Avent : les fidèles sentent que Noël est proche. Seulement, laissons le chemin de l’Avent faire son œuvre en nous… Ouvrons nos cœurs pour vivre la rencontre du Seigneur avec un cœur ouvert et d’écoute.

La crèche installée dans l’église Saint-Jean, à Lamballe, prend un tournant dans l’histoire du salut. Joseph, l’homme juste, et Marie, femme disponible, à l’écoute de l’Esprit Saint. Que nos cœurs soient prêts à accueillir la naissance du Fils bien-aimé, Emmanuel, « Dieu-avec-nous ». Le 25 décembre, la joie veut habiter nos cœurs car Noël veut donner à chacun un message d’Espérance malgré parfois les difficultés de nos vies.

 Quel est le message ?

La paroisse se constitue des différents clochers, des relais. Tous, nous convergeons vers la fête de la Nativité. Cette crèche est un espace qui parle par lui-même, l’accès ouvert à tous sans niveau de hauteur. La crèche s’ouvre à nous afin que nous entrevoyons le mystère de l’incarnation. De dimanche en dimanche, nous nous laissons surprendre : il s’agit de préparer nos cœurs, d’ajuster notre vie à la Parole de Dieu qui nous est donnée dans la liturgie de l’Église. Un message qui s’enracine, qui accompagne notre chemin de vie et notre itinéraire de foi. Nous sommes tous missionnaires au service de nos frères dans le monde dans lequel nous vivons. Que chacun puisse dire « Je choisis l’espérance ».