Vendredi 25 mars 2016 — Dernier ajout dimanche 27 mars 2016

Pâques 2016 : Choisir l’espérance ! Enregistrer au format PDF

Message de Mgr Denis Moutel
Mgr Denis Moutel
Mgr Denis Moutel

Cette semaine a commencé avec les horribles attentats de Bruxelles. Une fois de plus la violence aveugle et lâche a frappé brutalement l’Europe. Et nous n’oublions pas tant d’autres pays, au Proche Orient et en Afrique notamment, où des situations de guerre engendrent d’immenses souffrances pour des personnes innocentes et démunies.

Devant ces événements incompréhensibles et insupportables nous pourrions nous refermer sur nous-mêmes ou nous laisser dominer par la peur. Pourtant, comme à Paris et en France après le 13 novembre, nous voulons résister et tenir debout pour la liberté, la dignité et le respect de toute vie humaine. Nous ressentons le besoin de nous unir davantage pour que le mal et la mort infligés aux innocents ne remportent pas leur funeste victoire.

Chrétiens, nous croyons que les paroles de Jésus, paroles d’espérance, ne passeront pas : « N’ayez pas peur …  » ce sont ces mots que les premiers témoins de sa résurrection ont reçu au premier matin de Pâques. Celui qui les prononce a connu lui-même la haine qui s’est déchaînée jusqu’à l’attacher au bois de la croix. Il a crié vers le ciel l’angoisse de tous ceux qui se sentent perdus : « Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »

Mais on nous dit que, dans ce condamné, la mort a été engloutie par la puissance de la vie redonnée, que la haine a été dissoute par un océan d’amour. C’est notre confiance, notre foi. Bien sûr ce mystère de la foi doit pouvoir se dire mais il ne peut jamais s’imposer.

Dans cette nuit de Pâques en France, environ 5000 personnes, dont 1000 jeunes, reçoivent le baptême et les sacrements l’initiation chrétienne. Leur vie est parfois compliquée et douloureuse, belle aussi. Voici qu’ils ont découvert, en leur cœur et dans l’Evangile, comme une lumière nouvelle qu’ils n’ont pas eux-mêmes fabriquée, comme une autre vision de leur propre histoire : l’amour de Dieu, le service des autres peuvent nous combler de bonheur. Ils ne sont pas fous, ils sont heureux ! Ils méritent d’être écoutés !

A tous j’adresse mes vœux de paix et d’espérance. Bonne fête de Pâques !

+ Denis Moutel évêque de Saint-Brieuc et Tréguier