Mardi 15 octobre 2013

Prier pour les défunts. Enregistrer au format PDF

La prière pour les défunts, est un acte de communion avec eux dans l’épreuve commune de la rencontre avec Dieu.Dans la foi chrétienne, prier pour les défunts est un devoir de solidarité   une nécessité que les fleurs ne remplaceront jamais.

La prière pour les défunts est traditionnelle dans l’Eglise. Pourtant, elle n’est pas toujours bien comprise et trop de chrétiens n’en voient pas l’utilité, au point que l’on remplace volontiers la prière par l’offrande de fleurs.

Comment comprendre cette prière ?

Un peu d’histoire

Dès les débuts de l’Eglise, les chrétiens faisaient mémoire des défunts les 3e, 7e et 30e jours après leur mort, puis une fois par an. Il devint habituel de célébrer l’eucharistie ces jours-là. Au 3e siècle, on introduit l’intention de prière pour les défunts dans la prière eucharistique. Le deuxième concile de Lyon, en 1274, enseigne que les prières et les bonnes œuvres des vivants peuvent aider les morts dans leur chemin de purification, tout comme les messes offertes à leur intention. Ainsi la tradition présente depuis le 7e siècle d’offrir une messe pour un défunt particulier se trouve officiellement admise et justifiée. Vatican II, dans sa constitution « Lumen Gentium » réaffirme, aux n°s 49-50 et 51, l’importance de la prière pour les défunts en lui donnant un sens nouveau : Celui de la communion des saints et donc de la solidarité   réciproque entre l’Eglise du ciel et l’Eglise de la terre.

La prière pour les défunts

Dans le Credo, le chrétien proclame : « J’attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir ». C’est un élément essentiel de notre foi chrétienne qui implique une vision spécifique de la mort : « la vie n’est pas détruite, elle est transformée ». (Préface de la messe pour les défunts). Pour le croyant, la mort est le passage à la plénitude de la vraie vie ; avec le Christ et dans le Christ, la mort prend un autre sens, celui de l’accomplissement total du baptême. En priant pour les défunts, l’Eglise implore Dieu en leur faveur, pour qu’ils obtiennent de Lui la vie éternelle, plénitude de leur baptême. Et cette prière est destinée à tous les défunts dont Dieu seul connaît la foi.

La signification des prières pour les défunts.

Au moment de sa mort, le défunt rencontre Dieu qui l’appelle à Lui pour le rendre participant de sa vie divine. Toutefois, personne ne peut être accueilli dans l’amitié de Dieu s’il n’a pas été purifié par Dieu lui-même de toutes ses fautes. Prier pour les défunts, c’’est demander à Dieu de les purifier par son amour et de les introduire dans son royaume. Il s’agit pour nous d’un acte de solidarité   : celui de tous les baptisés qui sont un seul corps dans le Christ durant leur vie terrestre mais aussi par delà la mort. La prière pour les défunts, est un acte de communion avec eux dans l’épreuve commune de la rencontre avec Dieu. Elle est aussi une remise confiante entre les mains du Père de ceux qui nous ont quittés. Elle est encore union à leur attente de Dieu, à leur joie de devenir davantage image de Dieu. Enfin, elle nous fait prier les morts pour nous, pour qu’arrivés maintenant dans la lumière, ils nous aident à réaliser ce qu’ils voient. La communion et le partage continuent avec des parents, des amis, des saints dont la vie nous a fait signe. Au-delà du temps et de l’espace, nous sommes liés par l’amour des hommes et par l’amour d’un Dieu qui sauve. Et c’est, dans la célébration de l’Eucharistie que, recevant la vie du Seigneur, nous devenons solidaires de tous ceux qui, au ciel et sur la terre, forment le corps du Christ. Dans la foi chrétienne, prier pour les défunts est un devoir de solidarité   une nécessité que les fleurs ne remplaceront jamais. Serge Kerrien Diacre permanent