Noël Dans la paroisse
Samedi 8 décembre 2012

Réflexions sur les textes de l’Avent Enregistrer au format PDF

0 vote

Quand vous préparez une fête, vous n’attendez pas le dernier moment pour faire les préparatifs. Vous y pensez bien avant, parfois des semaines et même des mois. Il en est de même en liturgie, principalement pour les temps forts que sont le CARÊME et l’AVENT.
C’est ce que nous avons fait aux deux rencontres qui ont eu lieu les 14 et 15 novembre à la Maison Paroissiale.

Qu’avons-nous fait ? Une chose toute simple et indispensable : nous avons pris le temps de redécou-vrir les textes des quatre dimanches de l’AVENT. Cette Parole de Dieu s’adresse à nous aujourd’hui qui vivons en 2012. Elle veut nous donner un coup de main pour que nous soyons prêts à célébrer NOËL, sans nous tromper d’adresse.

C’est vraiment passionnant parce que cette Pa-role de Dieu rejoint les situations que nous vivons au-jourd’hui : situations de conflits, de catastrophes, de chômage, de pauvreté et d’inquiétudes. Nous aurons la Parole de quatre prophètes, de l’Apôtre Paul et de l’Evangéliste Luc. Les uns et les autres nous disent qu’il ne faut pas nous tromper d’adresse. Ce que nous vivons à Noël c’est une nouvelle époustouflante…. C’est quelque chose d’impensable. Eh oui, Dieu décide de devenir un tout petit enfant parmi nous. Il vient vivre notre vie humaine et il la vivra jusqu’au bout en Jésus. Du coup nous avons découvert que ce n’est plus le moment de dormir. Il faut nous mettre en état de veille pour être prêt à cette rencontre avec l’Enfant de Bethléem.

Les Prophètes Paul et Luc nous disent que si nous voulons être prêt
« Il faut nous ajuster au Projet de Dieu »
Il faut le faire à la manière des Prophètes, de Paul, d’Elisabeth et de Marie.

Du coup nous avons essayé de voir comment la liturgie de chaque dimanche va nous conduire peu à peu à Noël. D’où l’importance des chants, de certains gestes, de certaines attitudes qui nous ont été suggé-rés par les textes de La Parole de Dieu. Ce temps de l’AVENT demande d’avoir une forme de simplicité comme quand une famille se prépare à accueillir la naissance d’un enfant.

Alors OUI, à Noël, Jésus sera l’Emmanuel
« Dieu avec nous. »

Père Ollivier Guitton