Mercredi 15 mars 2017

Retour sur expérience Enregistrer au format PDF

Jeudi 12 janvier, les jeunes du lycée Saint Joseph qui ont accompagné le pèlerinage à Lourdes en septembre 2016, ont accueilli le Père évêque, accompagné d’Odile Cherdo (responsable et coordinatrice des écoles catholiques) à l’aumônerie du lycée dit « Espace Réjouis-Toi ». C’était un moment de convivialité et de fraternité.

Après avoir écouté avec beaucoup d’attention les jeunes, Mgr Denis Moutel les a remerciés de leur disponibilité et de leur engagement auprès des pèlerins. Il a également remercié le directeur d’encourager cette initiative. Après cet échange, nous avons partagé tous ensemble le repas au « Croq Jo »

  Les élèves témoignent

Jeanne

Nous, jeunes de terminales ST2S, (sanitaire technique et sociale) et ASSP (aide sociale à la personne) ainsi que nos encadrants (Sr Solange et Mme Carlo) sommes heureuses de vous accueillir parmi nous. C’est pour vous dire nos joies et nos émotions que nous avons voulu partager ce moment de convivialité avec vous Mgr Denis Moutel. Merci à M Ferron qui nous a permis de vivre cette belle expérience en accompagnant le pèlerinage diocésain alors que c’était la rentrée scolaire. Nous en avons gardé un très bon souvenir. Nous étions 18 jeunes à participer au pèlerinage diocésain de Lourdes en septembre 2016. Pèlerinage dont le thème était « Miséricordieux comme le Père » C’est toujours un grand plaisir pour Sr Solange et Mme Carlo d’accompagner les jeunes au pèlerinage de Lourdes, chaque pèlerinage ayant toujours son cachet et son originalité.

Laura

Ce que nous avons vécu : Le pèlerinage à Lourdes a été une véritable aventure. Une expérience inoubliable. Nous l’avons résumé en quelques lignes avec les mots qui expriment vraiment notre ressenti. Nous avons choisi de commencer notre année scolaire par le pèlerinage à Lourdes au service des personnes malades et handicapées. C’était l’inconnu pour les uns et connu pour les autres. Nous partions à l’aventure avec d’autres établissements. Le diaporama réalisé par les jeunes de Lourdes 2015 nous a beaucoup motivées et nous a donné envie de vivre cette expérience au moins une fois dans notre vie. Cette semaine nous a permis de faire connaissance avec les pèlerins venus de tous les horizons de notre diocèse. Les équipes nous ont permis de mieux nous connaître entre jeunes et de nous rendre compte que la différence est plutôt une richesse et une complémentarité.

Alexandra

Pendant ce temps à Lourdes, nous avons vécu des moments forts au contact des pèlerins et des hospitaliers. Ce pèlerinage nous a ouvert les yeux, nous ne nous rendions vraiment pas compte qu’il fallait un tel courage face à la maladie, au handicap ou à la vieillesse. Tous ces pèlerins qui viennent à Lourdes ont à cœur de vivre ce en quoi ils croient, il n’y avait qu’à le voir sur leur visage. Malgré leur peine et leur handicap, ils souriaient toujours, comme si Lourdes leur faisait penser rien qu’au bonheur.

Kassandra

Cette semaine a été très fatigante mais enrichissante. De voir ces pèlerins malades qui nous transmettaient leur joie de vivre, c’était énorme. Le réveil était difficile, mais on savait que c’était pour une bonne cause. Dès le début de la semaine, des liens se sont vite créés, aussi bien avec les malades qu’avec les hospitaliers. Pendant nos différentes rencontres d’information, Sr Solange et Mme Carlo ont beaucoup insisté sur l’uniforme, et nous on se disait : « de quoi aurons-nous l’air », mais une fois que tout le monde l’avait, c’était plutôt une fierté. La procession Eucharistique ou Mariale, le soir, nous a vraiment marquées et impressionnées. Nous nous sommes senti reconnues lorsque nous avons été sollicitées pour participer aux différentes processions. Le passage à la grotte pour déposer les intentions était aussi un moment plein d’émotions.

Léa

Nos peurs : Nous avions peur de mal faire auprès des personnes malades, peur de ne pas trouver notre place dans ce monde si différent du nôtre, peur de ne pas trouver notre place par rapport à l’Église, cette Église qui n’a pas beaucoup de place dans notre vie de tous les jours. Cependant, ce pèlerinage nous a permis de réapprendre l’humilité et ça fait du bien de se sentir utile, l’attachement aux personnes âgées était très fort. Mais les belles choses ont une fin. C’est sûr, elle est venue trop vite. Voilà une page qui se tourne avec beaucoup d’émotions mais le livre ne se ferme pas. Un voyage commence et une autre page s’écrit. En définitive, ce fut une semaine « magnifique, superbe, inoubliable, à refaire, c’est non négociable. »

Cassandra

La fraternité est le thème de l’année au « Réjouis-Toi ». Revenues de Lourdes, nous la définissons comme suit : Ingrid : Si la fraternité est définie comme la parenté entre frère et sœur, par extension, lien existant entre les hommes considérés comme membre de la même famille humaine, la semaine du 6 au 12 septembre 2016, nous a donné une autre perception qui est : solidarité  , amitié, entraide, gratuité, hospitalité, service, amour, confiance, entre les hommes qui nous portent à les regarder comme nos frères et sœurs quelle que soit leur origine sociale, culturelle ou géographique.

Kassandra

A Lourdes, on ne vient pas tous du même pays, on n’est pas tous nés au même endroit. On n’a pas tous le même mode de vie, on ne dépend pas tous des mêmes lois ! On n’a pas tous la même couleur de peau, on ne vit pas tous sous le même drapeau, on n’a pas tous la même hérédité, on n’a pas tous la même nationalité !

Mélissa

A Lourdes, on n’a pas tous la même apparence, on ne parle pas tous le même langage, on n’a pas tous la même intelligence, on n’a pas tous le même âge ! On ne suit pas tous la même religion, on n’a pas tous les mêmes idées politiques. On n’a pas tous les mêmes passions, on n’aime pas tous la même musique !

Léonore

A Lourdes, on n’a pas tous les mêmes connaissances, on n’a pas tous les mêmes compétences, on ne possède pas tous les mêmes dons, on ne pense pas tous de la même façon ! On n’a pas tous les mêmes croyances, on ne défend pas tous les mêmes causes, on n’a pas tous les mêmes espérances, on ne rêve pas tous des mêmes choses ! Cassandra : A Lourdes, on n’a pas tous les mêmes états d’âme, on ne brûle pas tous de la même flamme, on n’a pas tous les mêmes élans du cœur. On n’a pas tous la même idée du bonheur !

Léa

Mais à Lourdes, on est tous des enfants de la Terre, on est tous des cellules de l’humanité. On est tous des citoyens du monde, on est tous en quête de Lumière. On a tous besoin de fraternité, on aspire tous à la paix profonde !

Toutes

Alors ! nous nous sommes faits troubadours, Et nous avons laissé triompher l’amour, la fraternité, la solidarité  , l’hospitalité, la charité, la gratuité et le service.

Laura

Nous pensons ainsi avoir répondu à notre manière à la Parole de Jésus qui dit : « ce que vous aurez fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous l’avez fait. ». Le service du frère nous a amenées à prendre à notre tour la tenue du service. Tout au long de cette semaine, nous avons appris que la Fraternité n’est pas une option. Jeanne : Le 16 décembre, nous avons participé à la célébration de l’Avent : temps qui nous permettait de nous préparer à la naissance de Jésus le Christ, de ce que nous avons vécu à Lourdes, nous avons composé pour vous un petit poème :

 Dieu est Amour

L’Amour est descendu du ciel,

L’Amour a vécu parmi nous !

L’Amour a parlé !

L’Amour a attiré les foules !

L’amour a changé les vies !

L’Amour n’a laissé personne indifférent !

L’Amour a gardé courage !

L’Amour est demeuré authentique quel que soit le prix à payer !

L’Amour est resté fidèle !

L’Amour a prié, écouté et obéi !

L’Amour savait ce qui devait être fait, et il le faisait !

L’Amour a été trahi et abandonné !

L’Amour est resté silencieux lorsqu’il a été accusé, à tort ! Il a été fouetté, battu, torturé, et moqué !

Mais l’Amour était fort !

L’Amour s’est volontairement rendu à la croix, pour être humilié, être la honte de tous, être cloué, transpercé, déchiré, abandonné et tué !

L’Amour a été accroché par des clous tandis que la foule le regardait

L’Amour a refusé d’être secouru ! ! Il a refusé le confort !

L’Amour a courageusement fait ce que l’Amour avait à faire !

L’Amour a sacrificiellement fait ce que l’Amour pouvait faire !

Alors l’Amour a pris un dernier souffle, puis a expiré !

L’Amour a donné sa vie !

L’Amour a payé notre dette !

L’Amour a sauvé chacun d’entre nous bien que nous ne le méritions pas !

Ça ! c’est le véritable Amour !

Ça ! C’est le véritable Amour !

Ça ! C’est le véritable Amour !