Lundi 26 septembre 2016 — Dernier ajout jeudi 22 septembre 2016

Sainte Mère Teresa Enregistrer au format PDF

La canonisation de Mère Teresa, le 4 septembre dernier a été voulue par le Pape François au cours de cette année de la miséricorde. La vie de Sainte Mère Teresa a été le plus souvent l’image même de la miséricorde de Dieu.

Au Vatican, on ne cesse de rappeler que ce n’est pas d’abord pour son action sociale mais pour sa sainteté que Mère Teresa a été canonisée. « La vie chrétienne … n’est pas une simple aide qui est fournie dans le temps du besoin. S’il en était ainsi, ce serait certes un beau sentiment de solidarité   humaine qui suscite un bénéfice immédiat, mais qui serait stérile, parce que sans racines », a d’ailleurs souligné le pape François dans son homélie.

« Elle a elle-même expérimenté cette pauvreté intérieure »

Mère Teresa avait connu un grand moment de nuit spirituelle, s’interrogeant sur le sens de son action pour les pauvres, doutant de la présence de Dieu à ses côtés… C’est en partie pour cela que François a voulu faire de sa canonisation un des moments forts du Jubilé de la miséricorde.… « Mère Teresa était très attentive à ce grand besoin de miséricorde car elle-même avait expérimenté cette pauvreté intérieure et vécu la grande miséricorde de Dieu. »

C’est pour cette raison que Mère Teresa peut être « une sainte pour tous ». « Parce qu’elle a été capable de partager la souffrance de Jésus, elle a compris qu’elle était aimée d’une façon particulière par le Seigneur ».

« Mère Teresa, tout au long de son existence, a été une généreuse dispensatrice de la miséricorde divine, en se rendant disponible à travers l’accueil et la défense de la vie humaine, la vie dans le sein maternel comme la vie abandonnée et rejetée », a noté François dans son homélie.

Cet humble sourire qui, sur la tapisserie ornant dimanche le balcon de la basilique, faisait rayonner le visage de Mère Teresa désormais entouré d’une auréole, symbole de sa sainteté pour toute l’Église. Une sainteté célébrée dès lundi 5 septembre, anniversaire de la mort de Mère Teresa et jour officiel de sa fête dans l’Église

Extraits de La Croix 05/09/16

PRIERE DE MERE TERESA

La joie est prière, force et amour

Dieu aime celui qui donne avec joie. La meilleure manière de montrer notre gratitude envers Dieu et les gens c’est d’accepter tout avec joie.

Ne laissez jamais le chagrin vous noyer au point d’en oublier la joie du Christ ressuscité. Nous aspirons tous au ciel où est Dieu, mais nous avons le pouvoir de nous trouver dès maintenant dans ce ciel : il suffit d’être heureux avec lui, en l’instant présent

Être heureux avec lui, maintenant, cela veut dire : aimer comme il aime, aider comme il aide donner comme il donne, servir comme il sert, sauver comme il sauve,

être avec lui 24 heures par jour, le toucher sous son déguisement de misère, dans les pauvres et dans ceux qui souffrent.

Un cœur joyeux est le résultat normal d’un cœur brûlant d’amour. C’est le don de l’Esprit, une participation à la joie de Jésus vivant dans l’âme.

Gardons dans nos cœurs la joie de l’amour de Dieu et partageons cette joie de nous aimer les uns les autres comme Il aime chacun de nous. Que Dieu nous bénisse.

Amen.