Mardi 12 janvier 2016

Ta place est dans l’Eglise Enregistrer au format PDF

0 vote

Nous avons tous notre place dans l’Église , c’est pourquoi ce message s’adresse à tous les chrétiens mais aussi au S.E.F.(sans église fixe). Chaque chrétien doit s’attacher à l’Église locale, afin de pouvoir s’enraciner et ainsi s’affermir. Un arbre que vous plantez et déracinez sans cesse finira par mourir !

Comme les S.D.F. nos S.E.F sont malheureux et vivent une réelle solitude. Pourquoi en sont-ils arrivés là ? Pourquoi nous écartons-nous subtilement de ces rassemblements ? Nous ne pouvons nous éloigner de notre Église locale qui n’est ni une option, ni un lieu d’apparition, ni un endroit dans lequel on vient uniquement butiner.
En devenant chrétien, à notre conversion, nous avons reçu une nouvelle identité. Le sacrement du baptême nous a ouverts une nouvelle identité, c’est une naissance spirituelle. De fait, l’Église n’est pas un rassemblement mais un assemblage de personnes qui ont revêtu la même nature.

L’Église ne se compose pas d’adhérents

Adhérer consiste seulement à se coller à une structure sans pour autant appartenir à la nature même de cette structure. Par exemple un coquillage adhère au rocher sans pour autant lui ressembler, ni avoir sa nature.
Les chrétiens, eux, sont tous greffés sur le même tronc qui est le Seigneur Jésus. De ce tronc, ils tirent tous la même sève afin de porter du fruit. En Christ, ils sont devenus une même plante.

L’Église est donc ma nouvelle famille

Quels que soient la couleur de notre peau, nos origines sociales ou notre passé, nous sommes tous frères et sœurs en Christ. Nous avons besoin des uns et des autres, que nous le voulions ou non !
Un chrétien qui s’isole ressent au début un sentiment de liberté. Mais bien vite l’effet de l’amputation va agir… Le membre va se refroidir, un peu comme lorsque vous séparez une braise du feu. Nous avons donc besoin de l’Église car en son sein il y a de grandes richesses. A son contact nous allons nous enrichir !
De fait, les talents qui sont dans l’Église contribuent à notre enrichissement personnel.

Et moi dans tout cela ???

Comment mettre au service des autres le don que j’ai reçu, si je ne viens pas à l’Église ? Ne croyez pas qu’il suffise de lire ou d’écouter la radio pour maintenir sa vie spirituelle. La richesse spirituelle passe par le contact fraternel, le partage, le témoignage, l’expérience, l’expérimentation, l’échange, la prière.
Ici à Lamballe, Emma en a bien saisi tout le sens et l’importance en demandant le baptême. Ana, Camille, Loma et tous ces enfants du primaire ont saisi la nécessité de ces rassemblements, de ces étapes, des symboles donnés pour avancer et pour oser, demain, continuer ce chemin de foi. Merci pour votre présence et témoignage le dimanche 29 novembre dernier.

Emma lors de l’étape de remise de la croix

Nous sommes en Église aussi pour faire des progrès et surtout dans le domaine de la patience où humainement parlant on veut tout et tout de suite. L’Église nous apprend la patience au travers des autres. Aïe, ça fait parfois mal à notre petit amour propre, à notre fierté, à notre égo… Mais au moins, nous apprenons à nous connaître, à savoir où nous en sommes avec les autres. L’Église est donc un lieu où doivent s’exercer pardon, compassion, amitié fraternelle… Maison où l’on doit régler les conflits dans l’amour !
L’Église locale est donc une nécessité ; ne prenons pas le risque de la trahir, de l’abandonner, prenons juste le risque de l’Aimer !
Michelle Gérel