Samedi 13 juillet 2013 — Dernier ajout vendredi 12 juillet 2013

Vacances, temps privilégié pour le repos du corps et de l’esprit Enregistrer au format PDF

0 vote

Lorsque le quotidien nous essouffle, lorsque les questions nous pressent, lorsque les idées foisonnent et que le temps man-que, lorsque la fatigue s’accumule et les urgences nous pressent nous devons nous arrêter pour prier, pour respirer, goûter le repos, marcher et revoir les visages croisés.

Je souhaite que vous puissiez en profiter pleine-ment. Qu’elles soient pour tous un temps de détente, de rencontre, de convivialité et de ressourcement dans le cadre qui est le nôtre, si riche par sa diversité. Que ce temps de vacances soit pour chacun de nous un moment favorable pour contempler la création, la nature, la mer, mais aussi les œuvres des hommes. Prenez le temps de vivre et surtout de visiter nos égli-ses, et nos chapelles abritant des œuvres magnifiques.
Madeleine Delbrêl disait :« Le temps des vacances c’est Dieu qui vient nous aimer, laissons-le faire ».

Lorsque le quotidien nous essouffle, lorsque les questions nous pressent, lorsque les idées foisonnent et que le temps manque, lorsque la fatigue s’accumu-le et les urgences nous pressent nous devons nous arrêter pour prier, pour respirer, goûter le repos, mar-cher et revoir les visages croisés. Laissons-nous donc interroger sur notre propre repos… celui des vacances mais aussi sur le repos hebdomadaire… à l’heure où certains veulent nous faire travailler plus pour gagner plus.
Au cœur de notre activité, de nos occupations journalières, il est urgent de redécouvrir que le temps du repos est essentiel à toute vie humaine. S’arrêter au cœur de nos activités, c’est vivre une récréation ! Vivre un nouveau départ.
C’est en acceptant de s’arrêter, de se poser, de se reposer que nous laisserons une place à l’autre !
Ce n’est pas en cherchant l’escalade d’un soi-disant profit que nous bâtirons une société plus juste et fraternelle.Pour nous Chrétien, c’est aussi le temps des bi-lans. Beaucoup de baptisés disent leur bonheur d’a-voir contribué à l’annonce de l’évangile et à l’accom-pagnement de leurs frères et soeurs de tous âges. C’est aussi la saison des mariages, baptêmes, ordina-tions et première communion, moments décisifs où des croyants engagent leur vie à la suite du Christ.
Cette vitalité est porteuse d’espérance. Nous savons que notre société traverse une crise importan-te, la vie est parfois dure pour les plus petits, les plus démunis. Certaines familles ont bien des difficultés à prendre un temps de repos hors de chez elles. Des saisonniers souffrent de conditions de travail pénible, de menace sur leur emploi. Nous nous sentons tous concernés par ces difficultés.
Pour ces raisons, prions le Seigneur et deman-dons-lui de rétablir des conditions de vie normales, dans un monde plus équitable et en paix. Nous n’a-vons pas le droit de nous décourager.
Au contraire, tout cela doit nous aider à relever notre tête, c’est-à-dire à redresser notre vie, en met-tant notre confiance dans la force et la puissance de Dieu.
Profitez de ce temps de vacances pour vous ressourcer, vous réconforter aux paroles du Christ.
Venez nous rejoindre et participer à nos célébra-tions, c’est là, dans le repos de Dieu que notre vie trouvera son sens, que notre vie prendra toute sa plé-nitude, c’est là que notre vie deviendra Eucharistie, pour la gloire de Dieu et le salut du monde.
Ne manquez pas ce rendez-vous. Vous y êtes invités et attendus.

Jean Chilair BON COEUR
Curé de Matignon