Jeudi 30 juin 2016 — Dernier ajout mardi 27 septembre 2016

Vivre le temps, besoin de temps… Enregistrer au format PDF

« 24 heures dans une journée, 86400 secondes et toujours pas de temps pour nous… » On a besoin de temps, juste besoin de temps … Tout un chacun se récrie sur ce temps qui passe, sur ce début d’année qu’on n’a pas vu défiler ! Et pourtant que d’événements, de découvertes de richesses partagées. Alors prenons le temps d‘accueillir, de rencontrer, d’annoncer. Prenons le temps d’écouter et d’en cueillir les fruits, vivons l’émerveillement.

Vivre le temps de l’émerveillement Goutons les merveilles de ce monde qui nous environnent. Ne nous contentons pas de paroles mais au contraire apprenons à nous émerveiller de ce qui fait la beauté de ce monde. Luttons contre l’usure de l’émerveillement, ne banalisons pas notre quotidien.

Vivre le temps de la patience Nous vivons bien souvent dans la tyrannie de l’urgence. Posons-nous la réelle question, l’urgence ne nous fait elle pas oublier notre absence de projet ? Notre société dans laquelle nous vivons a pour maître mot « efficacité » nous menant parfois dans un climat insécurisant voire agressif ! Alors essayons de profiter de la douceur du temps pour savourer chaque instant avec toute son importance qu’il a en vérité. Chaque instant est vraiment précieux. Et n’oublions pas que nous avons besoin de patience avec tout le monde mais en particulier avec nous même.

Vivre le temps du partage, des rencontres Nous sommes des êtres reliés, nous avons besoin d’un tissu de relations .Rappelons nous le conte de l’alliance. Tous ces tohu-bohu !!! Pour s’entendre dire, ô combien, la relation aux hommes, à Dieu est essentielle et merveilleuse.

Vivre le temps du silence et de l’intériorité Nous avons besoin d’intériorité, support indispensable de notre équilibre, gage d’une harmonie avec soi-même. « C’est ainsi que nous accédons à l’essentiel ». Favorisons ce temps !

Vivre le temps de la prière C’est une présence d’amour ! C’est l’émerveillement en moi de pouvoir dire que « Dieu est amour ». Guy Gilbert (prêtre des loubards) disait « Par la prière, tu te dégages de toi-même, tu relativises des tas de choses et tu retrouves le sens des priorités ».

Vivre le temps de l’espérance « L’espérance voit et aime ce qui n’est pas encore et qui sera tout. Elle fait marcher le monde »citation de Charles Péguy. Devant toute personne, cultivons cette espérance qui fait qu’on ne peut désespérer de quiconque. Le Christ est venu partager notre condition humaine pour nous dire que la vie a un sens et que ce temps vécu sur terre nous ouvre à l’éternité. Prenons le temps de le dire aux autres car l’espérance est comme la joie, elle a besoin d’être partagée.

Michèle Gérel