Jeudi 1er décembre 2011

le statut financier Enregistrer au format PDF

0 vote

Le statut financier de l’Église

En France, depuis 1905, ni l’État, ni les collectivités locales ne versent
de contribution à l’Église. Ils entretiennent cependant les édifices
religieux (églises, presbytères, cathédrales…) qui sont entrés dans le patrimoine national lors de la séparation de l’Église et de l’État.
L’Église ne possède aucun parc immobilier générateur de revenus,ses statuts le lui interdisent.
Elle n’a que les immeubles nécessaires à sa propre activité. C’est-à-dire,
une source de dépenses (réfection, entretien, impôts) sans aucune
contrepartie de recettes. De nombreuses églises et presbytères sont à
la charge exclusive de notre diocèse.