Mouvements et services de la paroisse Enregistrer au format PDF

Les chrétiens ne peuvent vivre leur foi qu’avec le soutien d’une communauté et de groupes de chrétiens qui cherchent à approfondir leur vie de foi. Le diocèse fait de nombreuses propositions. On peut aussi se renseigner à la Maison du Diocèse - Jean-.Marie de la Mennais 7, rue Jules Vernes - 22000 Saint-Brieuc

50e anniversaire du M.C.R

Vivre sa retraite, c’est vivre, non pas isolé, mais dans le cadre d’un mouvement organisé qui soit l’une des forces vives de l’Église dans le monde d’aujourd’hui. Depuis 50 ans, le Mouvement des Chrétiens Retraités est un mouvement d’Église, ouvert à tous retraités, qui permet échanges, écoute, réflexion, lien social et ec-clésial et engagement solidaire.

info document -  voir en grand cette imageCampagne d’année 2012-2013 « Pour moi, qui est l’Autre ? » La rencontre de l’Autre, étranger et semblable, est une donnée essentielle de la condition humaine. Ren-contrer son semblable, aussi différent qu’il soit, l’ac-cueillir et même se confronter à lui est, en définitive, un exercice qui nous rend plus humain et en cela nous prépare à rencontrer, même dans la banalité de notre quotidien, celui que nous osons nommer le Tout-Autre.

Six thèmes sont proposés pour l’année : •la rencontre dans la famille, •la rencontre avec l’étranger, •la rencontre avec les personnes handicapées, ma-lades, exclues, •la rencontre dans la diversité des croyances, •les rencontres près de chez soi et dans la vie associative, •rencontrer le Tout-Autre.

{{Recollection de zone
Mercredi 20 Mars à Boquen de 9h30 à 17h.
Journée animée par le Père Didier Moreau.}}

50e anniversaire du MCR

Jeudi 18 avril 2013 à Ste Anne d’Auray Tous les paroissiens - retraités et non-retraités - sont conviés à cette manifestation organisée par le M.C.R des diocèses des Côtes-d’Armor et du Morbi-han. 1500 personnes sont attendues à Sainte Anne d’Auray. Rassemblement interdiocésain sous la présidence de Monseigneur CENTÈNE et Monseigneur Moutel

  • Matin : Accueil festif Procession avec bannières Célébration eucharistique Pique-nique (tiré du sac) en salles
  • Après-midi : Animation par Patrick Richard, chanteur-compositeur chrétien avec, en alternance, passage d’un DVD réalisé suite aux journées nationales du M.C.R.à Strasbourg les 5 et 6 mars 2013 relatant les témoignages de re-traités à l’œuvre dans la société et les témoignages en direct de retraités agissant dans nos diocèses.
  • Envoi : 17h Danses bretonnes sur le parvis Coût : 20 € Transport en car Renseignements et inscriptions auprès de Léon Poilvet (02.96.30.27.41)

Accueillir « le fragile »

« La photo d’Aylan, mort sur la plage, puis l’appel du pape François à ac-cueillir une famille de réfugiés par paroisse ont marqué les esprits. » (extrait du communiqué de Mgr Denis Moutel en septembre 2015) Le diocèse a lancé une réflexion avec toutes les paroisses, les mouvements d’Église. Ensemble, nous cheminons et prendrons des décisions.

[…] « À notre époque, les flux migratoires sont en constante augmentation en tout lieu de la planète : les réfugiés et les personnes qui fuient leur patrie in-terpellent les individus et les collectivités, défiant leur mode de vie traditionnel et bouleversant parfois l’ho-rizon culturel et social auquel ils sont confrontés. Tou-jours plus souvent, les victimes de la violence et de la pauvreté, abandonnant leurs terres d’origine, subis-sent l’outrage des trafiquants de personnes humaines au cours du voyage vers leur rêve d’un avenir meil-leur. Si elles survivent aux abus et aux adversités, elles doivent ensuite se heurter à des réalités où se nichent suspicions et peurs. Très sou-vent, enfin, elles doivent faire face à l’absence de normes clai-res et pratiques pour réglemen-ter leur accueil et pour prévoir des itinéraires d’intégration à court et à long terme, avec une attention aux droits et aux de-voirs de tous. Plus que par le pas-sé, l’Évangile de la miséricorde secoue aujourd’hui les conscien-ces, empêche que l’on s’habitue à la souffrance de l’autre et indique des chemins de réponse qui s’enra-cinent dans les vertus théologales de la foi, de l’espé-rance et de la charité, en se déclinant en œuvres de miséricorde spirituelle et corporelle . […]

La révélation biblique encourage l’accueil de l’étran-ger, en le motivant par la certitude qu’en agissant ain-si on ouvre les portes à Dieu lui-même et que sur le visage de l’autre se manifestent les traits de Jésus-Christ. De nombreuses institutions, associations, mou-vements, groupes engagés, organismes diocésains, nationaux et internationaux font l’expérience de l’é-merveillement et de la joie de la fête de la rencontre, de l’échange et de la solidarité  . Ils ont reconnu la voix de Jésus-Christ : « Voici, je me tiens à la porte et je frappe » (Ap 3, 20). Pourtant, les débats sur les condi-tions et sur les limites à poser à l’accueil ne cessent de se multiplier, non seulement au niveau des politiques des Etats, mais aussi au sein de certaines communau-tés paroissiales qui voient leur tranquillité tradition-nelle menacée. […]

En premier lieu, la miséricorde est un don de Dieu le Père révélé dans le Fils : la miséricorde reçue de Dieu suscite, en effet, des sentiments de joyeuse gratitude pour l’espérance que nous a offerte le mystère de la rédemption dans le sang du Christ. Par ailleurs, elle alimente et renforce la solidarité   envers le prochain, comme exigence pour répondre à l’amour gratuit de Dieu, « qui a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint » (Rm 5, 5). Du reste, chacun de nous est res-ponsable de son voisin : nous sommes les gardiens de nos frères et soeurs, où qu’ils vivent. Entretenir de bons contacts personnels et sa-voir surmonter les préjugés et les peurs sont des ingrédients essentiels pour faire fructifier la culture de la rencontre, où l’on est disposé non seulement à donner, mais aussi à recevoir des autres. En effet, l’hospitalité vit à la fois de ce qui est donné et reçu. […]

« Face à ces questions, comment l’Église peut-elle agir,sinon en s’inspirant de l’exemple et des paroles de Jésus-Christ ? La réponse de l’Évangile est la miséricorde. »

Chers frères et soeurs migrants et réfugiés ! À la racine de l’Évangile de la miséricorde, la rencontre et l’ac-cueil de l’autre se relient à la rencontre et à l’accueil de Dieu : accueillir l’autre, c’est accueillir Dieu en per-sonne ! Ne vous laissez pas voler l’espérance et la joie de vivre qui jaillissent de l’expérience de la miséricor-de de Dieu, qui se manifeste dans les personnes que vous rencontrez au long de vos chemins ! Je vous confie à la Vierge Marie, Mère des migrants et des réfugiés, et à saint Joseph, qui ont vécu l’amertume de l’émigration en Égypte. Je confie aussi à leur inter-cession ceux qui consacrent leurs énergies, leur temps et leurs ressources à la pastorale et à l’aide sociale des migrations. À tous et de tout cœur, j’accorde la Bénédiction apostolique ». Du Vatican, le 12 septembre 2015 Pape François

Aumôneries des hôpitaux et cliniques

Aumôneries des hôpitaux et cliniques
13, rue du Jeu
22400 Lamballe
tel 02 96 50 15 00

L’aumônerie est à la disposition des familles pour :

  • rencontrer, écouter, apporter un soutien dans le respect des convictions de chacun
  • apporter la communion
  • préparer un sacrement

Chaque semaine une messe ou une prière est proposée. L’ activité de l’équipe d’aumônerie, composée d’un aumônier laïque, d’un prêtre et de bénévoles, est reconnue par l’établissement et collabore avec les équipes soignantes et administratives.

Responsable : Odile Jan : tel 02 96 50 15 21 Prêtre accompagnateur : Abbé Rober GUINARD tel 02 96 30 04 74

 Saint-Brieuc

  • Hôpital Yves Le Foll et Les Capucins Jean-Claude LEMERCIER, diacre tel 02 96 01 72 13

 Clinique radiologique, Clinique du littoral, Clinique St Jeanne d’Arc

Sœur Yvette SALIOU tel 02 96 31 10 45 Courriel de l’aumônerie : aumonerie chez ch-stbrieuc.fr

C.C.F.D. Comité catholique contre la faim et pour le développement

Le CCFD associe mouvements et services, pour éduquer et réaliser un peu partout dans le monde, des projets de développement qui redonnent aux populations les plus démunies les moyens d’assurer elles-mêmes dignement leur propre existence .

Contact  : Maison Paroissiale : tel 02 96 31 02 55

C.P.M. Centre de Préparation au Mariage

Pour les jeunes qui envisagent de se marier à l’Eglise, la paroisse propose des sessions de préparation au mariage. Au cours de ces étapes, les couples pourront approfondir avec l’équipe animatrice et un prêtre :

  • Leur connaissance mutuelle
  • La place de la foi dans leur couple
  • Leur lien avec l’Eglise et préparer la célébration.

Responsable  : Liliane et Jean Marc TARLET : tel 02 96 50 97 43

CCFD, Terre solidaire, Comment ? Pourquoi ?

Les actions concrètes, tout au long de l’année, les manifestations ponctuelles selon les besoins, le CCFD Terre Solidaire de Lamballe s‘inscrit partout où on l’appelle. Les liens sont étroits avec les jeu-nes pour les sensibiliser, et les pays qui ont besoin d’aide.

Collecte de papier Nous avons déjà rempli 4 bennes depuis le début du projet pour un revenu de plus de 4000€. Ces sommes sont envoyées au CCFD National par l’intermédiaire du CCFD Morbihan qui gère 52 points de collecte comme celui de Lamballe. C’est M Marcel JEGOUSSE le responsable de ce projet (plus de 1000 tonnes par an) qui nous a conseillés quant à la méthode à adopter pour mettre ce projet en place à Lamballe. Sur le lien internet qui suit (http://www.gderecyclage.com/fr/papi…) chacun peut voir sur la vidéo comment le papier est traité (l’usine qui nous concerne est à Nantes). M Foulonneau (Guy Dauphin Environnement, G.D.E.) précise : « suite à notre passage nous transférons le papier sur nos sites afin d’optimiser les volumes expédiés, puis le papier est transporté vers des papeteries afin d’y être recyclés. La pâte obtenue va servir, soit à refaire du papier, soit va être mélangée à du carton pour faire d’autre produits (alvéoles à œufs, plaques de plâtre…). Les exutoires (papeteries consommatrices) restent sur le territoire Français ». Par ce projet nous participons non seulement à la gestion des déchets mais surtout au soutien de plus de 400 projets de solidarité   internationale que le « CCFD Terre Solidaire » met en œuvre. Pour avoir un aperçu de ces projets chacun peut consulter le site CCFD Terre Solidaire où des vidéos et des articles sont présentés. De plus en plus le papier nous arrive en paquets ficelés ce qui facilite notre travail. Pour remplir les bennes nous faisons appel aux bénévoles 2 fois par an. Ils viennent avec des brouettes et l’opération prend 2 heures quand on est une vingtaine de personnes. Au moment où cet article est écrit nous sommes organisés en 6 équipes de 2 personnes pour assurer les permanences du samedi matin. C’est dire que nos présences sont assez espacées. Malgré cela, nous invitons d’autres personnes à venir assurer des perma-nences. Sur le portail à l’entrée de l’ancienne école de la Volière les dates des permanences vont être affichées.(Ne pas déposer de papiers à la maison paroissiale) Nous remercions chaleureusement toutes les personnes qui apportent du papier, qui assurent les permanences les samedis de 10h00 à 12h00 et qui participent au remplissage des bennes.

Rubrique Radio (RCF) Chaque mardi vers 11h25 Christophe Marques expo-se un sujet de solidarité   mis en œuvre par le CCFD. L’émission permet d’en savoir davantage sur les missions de l’association. Les prochaines émissions évoqueront un projet d’achat de pirogues pour aider des travailleurs au Sénégal et la mise en place de micro- crédits au Brésil.

Sensibiliser les jeunes à la solidarité   Début d’un projet intitulé « Fais tes premiers pas de journaliste ! ». Ce projet consiste à mettre des jeunes en situation de rédiger une page qui expose le CCFD et quelques projets. Cela aboutirait sur la mise en page d’un document avec un logiciel approprié. Les jeunes intéressés (écoliers, collégiens, lycéens, ap-prentis, étudiants…) peuvent se mettre en contact avec l’équipe lamballaise. Pour la 3e année, un groupe de 10 collégiens participe au concours « chante ta planète » organisé par le CCFD national. Les jeunes doivent composer une chanson sur l’une de nos thématiques et la produire sous forme d’une vidéo.

Partenariat Chaque année des acteurs locaux des pays du sud et de l’Asie viennent en France pour échanger sur leurs projets. Le partenaire prévu pour les Côtes d’Armor en 2015 viendra du Nordeste du Brésil (région de For-taleza) : une banlieue de grande pauvreté. L’acteur principal en est BANCO PALMAS, qui avec le soutien du CCFD Terre Solidaire agit dans les domaines de l’égalité femmes/hommes et également à la promo-tion d’une économie sociale et solidaire.

Philippe Daniel Responsable de l’antenne du CCFD de Lamballe

Le 22/03, 5e dimanche de Carême, le CCFD sera sollicité pour participer à l’animation de la messe.

Clin d’oeil « Présence fraternelle »

Dans son homélie lors de la messe inaugurale de son pontificat, le pape François a parlé de St Joseph, dont c’était la fête, comme d’un gardien et nous a appelés à cette vocation : « garder les gens, avoir soin de tous, de chaque personne, avec amour, spécialement les enfants, les personnes âgées, celles qui sont plus fragiles et qui souvent sont dans la périphérie de notre cœur ».

Dans notre paroisse des équipes entendent ce message et visitent des personnes malades ou isolées à domicile. Pour approfondir le sens de cette mission confiée par l’église, nous proposons une rencontre le :

Mardi 22 Octobre à 14h30 à la Maison Paroissiale

Et nous nous permettons d’insister pour que tous, nous ayons le souci de signaler à la paroisse les personnes qui souhaiteraient une visite. Marie Marqué-Soeur Yvonne

Comment se préparer au mariage

Vous vous questionnez sur le mariage ? Vous avez décidé de vous marier à l’Eglise catholique, vous êtes en recherche ? Nous vous proposons des éclairages pour découvrir, approfondir des points clés sur la vie de couple, sur le sacrement de mariage.

La première chose à faire lorsque vous souhaitez vous marier à l’église est de contacter votre paroisse de résidence. C’est elle qui constituera votre dossier de mariage.

courriel paroisse-lamballe@22.cef.fr tel : 02 96 31 02 55

La préparation au mariage se fait à trois niveaux :

-* La journée CPM Vous serez accueillis par des couples mariés et un prêtre. D’autres futurs mariés se posent des questions comme vous. Lors de ces journées, l’équipe d’animation vous accueille quels que soient votre situation, votre proximité ou votre éloignement avec l’Eglise catholique. Nous apportons une grande attention à accueillir chacun « là où il en est » dans un climat d’écoute, de liberté, de respect … Lors de nos sessions, nous proposons de réfléchir, de partager, d’échanger avec simplicité et vérité sur diverses facettes de la vie dans le mariage. Les couples s’enrichissent aussi mutuellement par leur prise de parole, paroles reçues, paroles données. Lors de cette rencontre nous réfléchirons au sens de la réalité humaine et spirituelle de l’amour d’un homme et d’une femme, de l’engagement, des différents aspects de la relation de couple, du sacrement de mariage. Nos échanges s’ouvrent ensuite à une découverte ou un approfondissement de la relation d’Amour dans la foi.

-* La rencontre B’Abba-Couples Vous serez accueillis par un accompagnateur autour d’une petite table de 4 personnes. Vous partagerez le petit déjeuner et vivrez un moment de convivialité conçu autour de discussions sur des questions de vie et de foi. Une rencontre permettant de vous exprimer sur votre expérience personnelle, de manière libre, respectueuse et parfois même ludique. Dieu va s’inviter à votre table, comme un ami, pour éclairer vos interrogations, vos attentes et vos désirs… Parole de Dieu et paroles d’hommes se croisent et s’échangent. C’est un moment important où chacun se reconnaît sur un chemin d’Alliance et apprend à percevoir les signes de Dieu dans sa vie.

-* Les rencontres avec le célébrant A vous de prendre contact avec le célébrant pour échanger sur votre projet de vie, mettre en place le dossier de mariage et préparer la célébration.

CPM et B’abba-Couples, deux temps essentiels avant de s’engager pour toute une vie !

-* L’amour se construit : |-* Témoignages Benjamin et Clémence, après 3 ans de vie commune ont décidé de se marier à la mairie et à l’église. Le prêtre leur a suggéré des temps de préparation.

BENJAMIN : « Je suis croyant mais non pratiquant. J’avais peur de me retrouver au catéchisme. Cela n’a pas été le cas. L’ambiance de la journée CPM était conviviale, on a pris l’apéro ensemble. Avec les animateurs et les autres fiancés, on a beaucoup parlé de notre vie de couple et écouté les autres. Cette journée a été une pause complètement consacrée à notre vie à deux. On s’est beaucoup parlé et ça continue. »

CLÉMENCE : « Je me suis rendue compte que nous ne sommes pas seuls à vivre certaines choses, à nous dire que notre mariage peut durer toute une vie. L’échange par la rencontre B’Abba nous a aidés à mieux cheminer avec la Parole de Dieu. Une Parole qui nous accompagne, qui fait route pour notre vie de couple.

La célébration de l’amour à la paroisse de Lamballe le 13 février 2016 Vivre et célébrer la Saint Valentin à la paroisse de Lamballe

Que devez-vous faire ?

Prendre contact avec la paroisse et vous inscrire à chacune des sessions , aux dates qui vous conviennent

1) Dates pour la journée CPM

  • Dimanche 06 Mars : 09 à 17h
  • Dimanche 17 Avril : 09 à 17h

2) Dates pour la rencontre B’Abba Couples de 09h30 à 12h00

  • Samedi 05 Mars
  • Samedi 16 Avril

Prévoir

  • le nécessaire pour écrire,
  • votre pique-nique,
  • une participation de 16 € (documents, courrier, dossier et salle) à joindre à l’inscription.

Communiqué des mouvements chrétiens en monde rural

[…]Nous, MRJC 22, CMR 22 - mouvements acteurs du monde rural - et CCFD-Terre Solidaire 22 comprenons cette colère de producteurs pris en étau entre l’injonction à produire dans le système économique actuel et les attentes des citoyens-consommateurs.[…] Nous partageons certaines revendications actuelles des agriculteurs.

  • Au sujet de la répartition de la valeur ajoutée et donc de la rémunération des agriculteurs : nous défendons l’équité et remettons en cause le peu de poids laissé aux agriculteurs dans les décisions de leurs coopératives, ou face aux transformateurs et distributeurs.
  • Au sujet des régulations de marchés : soucieux de ne pas laisser les intérêts d’un petit nombre primer sur le bien commun, nous souhaitons une régulation des marchés. Nous ne pouvons soutenir un modèle agricole basé uniquement sur une logique d’exportation de nos produits, car il contribue à la désta-bilisation des agricultures là-bas, et il rend les agriculteurs d’ici tributaires d’une conjoncture trop fluctuante pour assurer un revenu durable.
  • Au sujet d’une harmonisation des normes écologiques et sociales au niveau européen : dans le cadre d’un développement équitable entre les peuples pour une véritable souveraineté alimentaire, nous portons le projet d’une harmonisation de ces normes à un niveau international à condition que cela se fasse par le haut et non par la course au moins disant social et écologique comme cela se pro-duit actuellement.
  • Au sujet de l’origine des produits qu’ils soient frais ou transformés : dans le cadre d’une agriculture durable pour l’ensemble de l’humanité et son environnement, nous défendons la consommation de produits locaux issus d’une agriculture s’appuyant au maximum sur les ressources locales, tant humaines qu’environnementales, dans une logique de durabilité sur l’ensemble de la planète. Ainsi, nous ne pouvons soutenir un modèle bâti sur l’importation de soja pour nourrir les animaux français, qui détruit les agricultures et le tissu social rural ici et là-bas tout en amplifiant les dérèglements climatiques.

Nous, mouvements acteurs du monde rural, continuerons à apporter notre soutien à une agriculture locale par des actions concrètes sur le terrain. […] Nous, mouvements acteurs du monde rural, souhaitons une remise à plat de la politique agricole en France afin de redéfinir son modèle de développe-ment. durable pour l’humanité et son environnement permettant aux producteurs de vivre dignement !

Contact :

MRJC 22 – tregorgoelo chez mrjc.org /

CMR 22 – gl-cmr22-secretaire chez orange.fr /

CCFD-TS 22 -

Conférence St Vincent de Paul

“•” Conférence St Vincent de Paul Association nationale à caractère laïc dont les membres regroupés en groupes locaux appelés « conférences » sont au service de toute pauvreté, dans l’esprit de St Vincent de Paul et du fondateur de la société, Frédéric Ozanam, béatifié par Jean Paul II. La Conférence St- Amateur de Lamballe qui a fêté son centenaire en 2006 est composée de 16 membres. Ses activités sont : • aide aux familles •vacances d’enfants • visites aux malades • tenue du local S.D.F. • participation aux aides collectives avec les autres associations et les C.C.A.S. sur demandes ponctuelles des travailleurs sociaux. Contact : Francis GUEGUEN : 02 96 30 01 39

Echos du CCFD

L’équipe locale CCFD de Lamballe, avec Père Louis, s’est réunie samedi 10 décembre pour un temps d’échange et de réflexion sur les actions menées. Un bilan de l’opération « collecte des journaux », qui a atteint son rythme de croisière et qui est désormais bien connue, a notamment été fait : mise en place fin 2012, cette opération représente une collecte de 80 tonnes de papier à recycler (journaux, revues, prospectus) et une masse financière de l’ordre de 7500 €. L’argent récolté est versé au CCFD national qui gère l’ensemble des projets soutenus à travers le monde (près de 750 projets en 2015 dans 63 pays, majoritairement Afrique, Amérique du sud, Asie)

Une dizaine de bénévoles assure, en binôme, une permanence tous les quinze jours, le samedi de 10h à 12h, à l’ancienne école de la Volière, près de la maison paroissiale, rue du Four à Lamballe.

Le vendredi 20 janvier 2017 à 18h30 à la Maison paroissiale, un temps convivial autour de la galette des rois sera organisé à l’attention de toutes les personnes sensibilisées à l’action du CCFD. Il donnera lieu à une présentation découverte du CCFD et à un échange sur les projets 2017 : actions traditionnelles de Carême  , implication dans le Festival Notre Dame, liens avec les autres mouvements paroissiaux notamment les mouvements jeunes (AUDACE).

Tout en continuant à s’investir auprès de l’équipe lamballaise, Philippe Daniel, responsable local, passera le relais à compter du 1er janvier 2017 à Christophe Marqués, déjà engagé auprès de l’équipe CCFD diocésaine.

Roselyne Dégardin

L’aumônerie de l’hôpital

L’hôpital Villedeneu de Lamballe a été dirigé durant de longues années par les religieuses de la Congrégation des Soeurs Hospitalières de Saint-Thomas de Villeneuve. Cet ordre a été fondé à Lamballe par le Père Ange Le Proust, prieur de la communauté des Augustins installée dans les murs de la vieille ville. Depuis longtemps, les religieuses sont parties de cet établissement.

L’aumônerie a été confiée à des laïcs. Aujourd’hui, Odile Jan, aumônier, veille à la présence chrétienne dans les différents services de l’hôpital. Elle aime rappeler « Je ne connaissais pas du tout le monde de l’hôpital. J’étais avec les jeunes. C’est le Père Fruchaud qui est venu me chercher, il y a 10 ans, pour remplacer Catherine Drézet ! Je ne regrette rien ».

Odile dans sa mission est accompagnée par le Père O l i v i e r G u i t t o n . « J’accompagne l’équipe de l’aumônerie pour aider Odile à remplir sa mission d’Eglise. Je fais le lien avec la paroisse. Je célèbre l’Eucharistie régulièrement et selon les demandes, l’Onction des malades et le sacrement de Réconciliation ».

Odile anime une équipe d’aumônerie d’une trentaine de bénévoles répartis dans les différents services. Certains sont chargés des visites, de porter la communion, fleurir la chapelle, de pousser les fauteuils des résidents à la chapelle ou en salle d’animation, pour assister aux différentes célébrations eucharistiques.

Chaque bénévole reçoit un badge afin qu’il soit reconnu membre de l’aumônerie, au sein de l’hôpital. Les bénévoles sont heureux de participer à la vie de l’aumônerie.

Quelques témoignages des bénévoles : René, de Plestan : « J’ai été hospitalier à Lourdes, c’est tout naturellement que je me suis senti concerné pour m’engager au service de l’aumônerie de l’hôpital ». Simone, 83 ans : « J’ai été active toute ma vie, je suis venue voir. Le groupe m’a beaucoup plu, je me suis engagée. J’apprécie les richesses des personnes qui participent aux activités de l’aumônerie ».

Odile rappelle ses fonctions : la rencontre, l’écoute du malade et des résidents, mais aussi « des familles et du personnel soignant ». Odile est là, présente, pour accompagner les fins de vie.

Prêtre, aumônier, bénévoles forment une communauté vivante, témoignant de la présence du Christ auprès des malades au sein de l’hôpital. Ensemble, ils n’oublient pas cette parole de Jésus : « J’étais malade et vous m’avez visité  » ( Matthieu 25, 36)

Daniel Plestan

Renseignements : Odile Jan, Aumônerie Groupe Gériatrique Penthièvre CH Lamballe Tél : 02 96 50 15 21 ou 06 62 11 35 60 aumonerie chez groupe-geriatrique-penthievre.fr

L’hospitalité diocésaine

Composée de prêtres , laïcs , médecins et infirmières , tous bénévoles au service de l’Eglise, elle accompagne des personnes malades ou handicapées lors du pèlerinage diocésain à Lourdes. Elle permet à ces personnes, d’accomplir une démarche de pèlerinage en même temps que les pèlerins valides du diocèse. Elle est très présente dans notre communauté pastorale.

Responsable tel 02 96 31 98 12

La chorale répète !

L’ENSEMBLE NOTRE DAME « END »

Un chœur paroissial accompagné d’organistes et instrumentistes. Cet Ensemble est un service d’Eglise.

«  le chant choral nous éveille à la Vie nourrit notre Prière et annonce l ’Evangile. »

Saint Augustin : « Si tu veux savoir ce que nous croyons viens écouter ce que nous chantons. »

Ce chœur paroissial est là pour développer, soutenir, renouveler et entraîner le chant de l’assemblée

L’Ensemble Notre-Dame est ouvert à toutes et à tous ceux qui aiment le chant liturgique

Les répétitions : à la Maison Paroissiale le 1er et 3e mercredi du mois de 20h30 à 22h00

Ecoutez… et participez aux répétitions de l’Ensemble Notre-Dame !

La présence fraternelle

La présence fraternelle

L’objectif est de permettre aux chrétiens et à toute autre personne de bonne volonté , d’être présents auprès des personnes isolées . Une présence fraternelle pour raisons diverses : maladie , handicap , âge avancé , deuil du conjoint , solitude , impossibilité de se déplacer … Ces personnes ne participent plus aux rassemblements dominicaux , cependant elles font toujours partie de la communauté chrétienne. Elles ont une mission , notamment la prière . C’est l’Eglise qui va vers elles, cela se concrétise par une présence de qualité en

  • Ecoute , attention bienveillante
  • Proposition des sacrements

N’hésitez pas à nous contacter Marie MARQUE tel 02 96 31 14 51 Maison paroissiale tel 02 96 31 02 55

Le bénévolat

Bénévolat

Pour faire fonctionner ses services et mieux accueillir, l’Église a besoin de salariés qui se donnent, à plein-temps au service des communautés chrétiennes. À leurs côtés, de nombreux bénévoles assurent des tâches quotidiennes et nécessaires : accueil, catéchèse, visite aux malades, accompagnement des familles en deuil, liturgie, chorales, aumôneries, entretien et fleurissement des églises…

le Mouvement de Chrétiens Retraités vous attend

C’est le MOUVEMENT CHRETIEN des RETRAITES que je veux vous présenter. Certains l’ont connu sous le nom de Vie Montante, il y a 50 ans. Depuis, la présentation se fait avec soin, selon la méthode de l’Action Catho-lique « Voir, juger, agir ». Chaque année, un thème est choisi pour permettre à ses Membres de réfléchir ensemble : l’an dernier les équipes des Paroisses et des Relais avaient entamé la réflexion sur la rencontre de l’autre et sur la gratuité des échanges humains.

La nouvelle Campagne d’année « Vivre et agir dans la cité », donnera un éclairage sur la citoyenneté, l’intérêt du bien commun. Les Membres des équipes trouveront les éléments nécessaires pour les aider à se référer à l’Evangile, pour vivre et agir selon l’Esprit du Christ dans les villes et les villages.

1. Dès le mois de septembre certaines équipes se mettent en route. La première rencontre permet de se connaître, de parler des mois derniers. Et nous passons à la découverte des étapes de la nouvelle campagne. « VIVRE EN CITOYEN », avec référence aux premières Communautés chrétien-nes.

2. « AGIR DANS LA CITE » c’est aussi découvrir les richesses du monde, ainsi que les formes de vie sur la planète Terre. En plus de Zachée (St Luc), nous disposons des textes de l’Eglise.

3. Un thème où le débat peut être passionnant : « LA COMMUNICATION DANS LE MONDE ET DANS L’EGLISE » Bonne occasion de s’informer sur la Vie de notre Diocèse, et de faire une petite démonstration sur Internet.

4. « Une POLITIQUE AU SERVICE DE LA SANTE » La santé, ce Bien commun de la société, pour bien vivre ensemble. Thème à éclairer à la lumiè-re de l’Evangile du Bon Samaritain.

5. Ce chapitre traverse les autres thèmes, car il nous invite à « DONNER L’ESPOIR A UN MONDE BLESSE » Osons reconnaître les richesses spiri-tuelles de chacun. Ici, les gestes du Christ envers les malades ou paralysés méritent notre attention. Ils sont signes du Royaume des Cieux.

L’aumônier diocésain, l’Abbé Eugène Le Foll

Réunion de lancement de la campagne d’année Mardi 17 septembre En septembre, les responsables du MCR présenteront la nouveauté de cette campagne d’année. Pour la paroisse de Lamballe, cette réunion de lancement se tiendra le 17 septembre à la maison St Yves, à St Brieuc, de 9h30 à 17h. La participation d’un représentant de chaque équipe est souhaitée. Apporter son pique-nique. Puis les rencontres mensuelles se mettront en place à partir du mois d’octobre. Nouveaux retraités, n’hésitez pas à nous rejoindre.

Le scoutisme

info document -  voir en grand cette image Cyrille, lui, est « tombé dedans » tout-petit. Né d’une famille qui, dès l’âge Louveteaux, lui a fait connaître les Scouts de France, il « gravit » tous les « échelons » (Scout, Pionnier puis Compagnon) pour finalement donner de son temps comme jeune chef des « Bleus » ; le bleu étant la couleur des chemises des 11-14 ans des Scouts et Guides de France (SGDF). Arrivé à Lannion pour son travail, il y entraîna sa fiancée, il y a 3 ans, en répondant à un appel des SGDF locaux.

Pour Élodie, on pourrait parler d’un second « coup de foudre ». « Je croyais que c’était réservé aux familles bourgeoises… et j’ignorais ce qui s’y vivait, notamment le rapport des jeunes avec la Nature ». Elle souligne combien, à son arrivée, elle avait trouvé le groupe très ouvert aux nouveaux membres, autant pour les enfants que pour les jeunes animateurs extérieurs au scoutisme, comme elle. Et, du même coup, cette volonté d’ouverture se manifeste par une implication plus grande des jeunes parents et un accueil plus large des enfants du quartier de Ker-Huel où se trouve précisément le local du groupe (Ferme dite « de Kerroux »).

Il est vrai que la fête des 100 ans du scoutisme, en 2007, véritable appel d’air pour tout le scoutisme mondial, a notoirement bénéficié au groupe de Lannion. Par ailleurs, et selon Élodie et Cyrille, le rassemblement de plusieurs milliers de Pionniers (Chemises rouges) français et étrangers, pendant l’été 2010, peut également expliquer le développement actuel du scoutisme notamment auprès des adolescents qui, jusque-là, s’en détournaient. Cet événement, fort bien relayé par les grandes chaînes de télévision, avait pour thème : le développement durable.

Ces événements fortement médiatisés, dont le scoutisme avait véritablement besoin pour rénover son image, ont semble-t-il permis de découvrir, ou re-découvrir, les valeurs essentielles d’un mouvement de jeunesse, fondé en Angleterre autour d’une vingtaine de garçons de différentes classes sociales conduits par un officier retraité de Sa Gracieuse Majesté : Robert Baden Powell.

M.C.R. Mouvement Chrétien des Retraités

M.C.R. Mouvement Chrétien des Retraités. Le M.C.R. mouvement de spiritualité pour les personnes retraitées, est un lieu d’écoute et de dialogue, de réflexion et de débat, de lien social et ecclésial. Tous les groupes M.C.R. de la paroisse se retrouvent une fois par mois lors d’une réunion conviviale et travaillent sur le thème et la campagne de l’année.

MCR , rencontre du mois d’octobre

  • Landéhen, Maroué, Meslin  : réunion vendredi 11 oc-tobre, à 14h30 au presbytère de Meslin
  • Penguily : réunion de rentrée, vendredi 4 octobre, à 14h30, salle paroissiale
  • St Aaron : réunion de rentrée, vendredi 11 octobre, à 14h30 au presbytère

Messe du réconfort

« »

Le changement de lieu a été apprécié de tous. Les résidents sont très contents, ils sont tous arrivés ensemble et repartis de la même façon, pas de temps d’attente. Les personnes du relais de Saint Martin nous ont très bien accueillis et ont préparé l’église : il y avait même du chauffage.

Moment très fort : le sacrement des malades (13 personnes de l’hôpital et une de la paroisse) donné par deux prêtres. Ceux-ci ont su prendre le temps de s’arrêter à chacun. Un jeune ou une personne accompagnait le malade. Des paroissiens sont venus nous prêter mains fortes. Les jeunes du Lycée Saint Joseph ont été très appréciés par leur proximité avec les résidents. Ils ont aimé ces rencontres avec les personnes âgées. C’est très important également d’avoir une chorale, des organistes, une personne pour mener les chants et d’être présents avec les personnes âgées : elles y sont très sensibles. Merci à tous. Odile Jan

Parcours « Alpha-couples »

Découvrez le parcours Alpha-couples « Elle et Lui, un couple ça se construit ! » La paroisse de Pléneuf-Val-André propose des rencontres dans le cadre des par-cours Alpha, pour aider les couples à « désensabler » les rouages de la vie à deux, pour le plus grand bien de toute la famille !

Pourquoi ? Vous n’arrivez plus à parler ensemble ? Les décisions à prendre pour les enfants, les vacances, etc. sont difficiles ? Vous avez envie de renforcer et voir grandir votre amour ? L’harmonie sexuelle devient un vrai problème dans votre couple ? Votre belle-famille est envahissan-te et vous ne savez comment le faire comprendre à votre conjoint ? Une naissance, la retraite, le départ des enfants, vous déstabilisent ?

Qui est concerné ? C’est très simple : TOUS LES COUPLES QUI VEULENT DURER ! Le parcours « Elle et Lui » s’adresse à tous les couples, mariés ou non, qui veulent construire une vie à deux forte et solide dans la durée. Il est rattaché à une paroisse et d’ins-piration chrétienne, mais est accessible et ouvert à tous, dans le respect des convictions de chacun. Ce parcours ne convient pas à des couples en grande difficulté, pour qui un accompagnement professionnel est souhaitable.

Comment ça se passe ? Durant sept soirées, par petites tables de 2, avec un bon dîner, vous pourrez échanger sur des sujets es-sentiels de votre vie de couple, que le tourbillon de la vie quotidienne empêche souvent d’aborder : les fondements de l’amour, le pardon, les conflits, la communication, la sexualité, les langages de l’amour, etc. L’ambiance est détendue et festive. L’intimité du couple est toujours respectée. Il n’y a pas de discussion de groupe, ni d’échanges avec qui que ce soit.

Témoignages « Nous avons suivi le parcours pendant l’hiver 2009/2010. Nous l’avons vécu comme un véritable temps d’échange à deux. Auparavant, on prenait peu de temps tous les deux, on trouvait toujours « mieux » à faire, que se dire ? Et les enfants nous prenaient tout notre temps… » « Nous accumulons dans notre vie de couple des frus-trations, des blessures plus ou moins profondes qui s’accumulent et attaquent les fondations du couple. Le travail de la soirée sur le pardon a été de reconnaître ce qui avait pu blesser notre conjoint. Nous ne nous étions jamais exprimés « à froid » sur ces faits. Cette soirée nous a aidés à nous voir chacun avec des yeux et le cœur de l’autre. Il apparaît ensuite beaucoup plus facile et naturel de demander par-don et d’accorder son pardon. » « Après plus de quarante ans de mariage, nous avons essayé de sui-vre la démarche « Elle et Lui » avec la même fraîcheur qu’un jeune couple…pour mieux continuer à deux sur le chemin de la Vie ! De bonnes soirées en amoureux bien entourés par une équipe complètement à nos petits soins… » « Nous avons décidé de suivre le parcours « Elle et Lui » dans le cadre de notre préparation au mariage. Cela nous a permis de consolider les bases de notre couple. Nous ressortons de ce parcours enrichis et plus motivés que jamais pour construire notre couple de chaque jour. »

Les soirées ont lieu au lycée St Joseph de Lamballe de 19h30 à 22h30 les : Vendredi 15 nov. , 22 nov. , 6 déc. , Jeudi 19 déc. , Vendredi 10 janv. 2014, 24 janv. et 7 fév. Renseignements auprès de Pierre et Raphaëlle de Rosanbo mobile 06.63.14.57.28. ou tel 02.96.32.81.04

Secours Catholique

« Le secours catholique c’est un état d’esprit qui nous met d’égal à égal avec les personnes que nous rencontrons et j’aime ce genre de relation. Le secours catholique, c’est un esprit d’équipe détendu et dynamique. Le secours catholique, c’est vivre avec le soutien d’une paroisse et surtout avec la présence de Dieu. »

Marie-Emmanuelle

info document -  voir en grand cette image Lors de la messe du 20 novembre, l’équipe est présentée à l’assemblée chrétienne, et envoyée en « mission ».

« Chaque être humain est une histoire sacrée »

Après un an de sommeil, une petite équipe de Lamballe décide de relancer le Secours Catholique local sur un nouveau projet.

En effet, constatant que l’aide distributive, aussi bien en vêtements qu’en nourriture, est suffisante sur Lamballe, la nouvelle équipe souhaite de positionner (en cette année de la solitude, cause nationale) sur l’accueil et l’écoute de la personne.

Charte

Plusieurs réunions ont étés nécessaire afin d’élaborer une charte et des principes d’action dont les principales lignes sont les suivantes :

  • prise en compte de l’accompagnement global de la personne
  • pas d’aide distributive mais relais et orientation des demandes vers les structures en place
  • privilégier la rencontre, le dialogue, l’échange et surtout l’écoute de la personne en établissant un lien de confiance pour une relation vraie.

|[« Il n’y a pas de grand ni de petit, chaque être est une histoire unique et sacrée. » Joël|]

A noter que les permanences ne s’adressent pas spécialement aux personnes en difficultés matérielles mais plus globalement à toute personne en souffrance morale, psychologique, familiale, spirituelle …

Pour ce faire la maison du Secours Catholique a été « relookée » et un espace convivial est aménagé afin de faciliter l’échange.

L’Equipe

info document -  voir en grand cette image Une équipe sur la même longueur d’ondes, on s’écoute, on se respecte, on se consulte, on se soutient…

Elle comprend actuellement 8 bénévoles : Joël, Marie-Françoise, Marie-Thérèse, Monique, Marie-Antoinette, Marie-Annick, Eugène accompagnés par Emmanuelle.

  • Pour nous rencontrer : 10, Parvis St Jean - 22400 Lamballe : tel 02 96 34 74 78 Permanence : mercredi de 14h à 16 h Cet horaire est susceptible d’évoluer

Semaine missionnaire

L’évangile pour tous, j’y crois

On peut s’interroger en découvrant le thème de cette année. « L’Évangile », c’est quoi pour vous, pour toi, pour moi, pour nous ? Que faut-il comprendre ? Ce thème se situe dans la dynamique de l’année de la foi que nous venons de vivre. Une semaine pour s’informer, prier et partager avec les catholiques du monde entier.

L’Évangile : une bonne nouvelle,une personne.

La source de la mission, c’est la Trinité ; Vatican II le rappelle ainsi : « De sa nature, l’Église est missionnaire, puisqu’elle-même tire son origine de la mission du Fils et de la Mission du Saint-Esprit, selon le dessein de Dieu le Père. » (Dei Verbum n°2) Dieu lui-même est en mission pour le salut de l’humanité. Il vient à notre rencontre. L’Évangile est une bonne nouvelle enracinée dans la vie, c’est une personne, le Christ, située dans le passé et toujours vivante aujourd’hui. Cette « nouvelle » est unique, même si elle a été rapportée dans les quatre évangiles, « écrits missionnaires » du début de l’Église.

L’Évangile est pour tous

Si nous avons reçu l’Évangile comme un don gratuit, nous sommes chargés de le transmettre autour de nous, particulièrement auprès des plus démunis. Le message du Christ s’adresse avant tout aux pauvres, comme le dit Jésus aux envoyés de Jean-Baptiste (Mt 11, 5-6) et comme Diaconia 2013 nous l’a rappelé ré-cemment. Les disciples de Jésus doivent donc s’occuper des écorchés vifs de la vie, ceux d’ici et ceux des autres pays ou continents. Notre pape François nousinvite également à « nous déplacer d’abord vers nos frères et soeurs les plus éloignés, ceux qui sont oubliés, qui ont le plus besoin de compréhension, de consolation, d’aide. » L’Évangile concerne tous les hommes, toutes les nations, de tous lieux et de tous les temps. Croyons-nous à l’action de l’Esprit-Saint à l’œuvre dans le monde ?

L’Évangile pour tous, j’y crois

L’année de la foi a été l’occasion pour les chrétiens d’approfondir leur rencontre personnelle avec le Christ. L’Évangile est la référence pour examiner no-tre relation à Dieu et à nos frères. Revenir à la Parole de Dieu, c’est écouter ce que Jésus nous dit aujourd-’hui et entendre comment il propose son salut à nous-mêmes et à nos contemporains. Nous disons dans le Credo : « Pour nous et pour notre salut, il descendit du ciel. » L’Évangile est un trésor à partager. Alors soyons mis-sionnaires, pendant ce mois en particulier, soyons des témoins crédibles de l’Évangile et osons le proposer à d’autres.

Frère Denis, Délégué diocésain du Service de la Mission Universelle. Un site à consulter : www.mission.catholique.fr

Une cure de bonheur !

Avec le Mouvement Chrétien des Retraités (MCR), faites une cure de bonheur ! Quel chantier ! Sur la paroisse de Lamballe, l’an dernier, 5 groupes se rencontraient régulièrement : réflexion autour d’un thème, prière… N’hésitez pas à les rejoindre.

Chaque année, ce mouvement chrétien propose aux retraités une piste de réflexion (une Campagne d’année) avec une orientation, des plages de réflexion, un plan pour des réunions et des initiatives variées.

Tout ceci n’a qu’un but : « Evangéliser les Seniors », en tenant compte de leur situation de retraités. Le MCR est vraiment pour eux. L’année commence par des journées de retrouvailles et d’informations dans chaque zone pastorale pour Lamballe, le 3 octobre à la maison paroissiale -Ouverte hors M.C.R. L’an dernier, dans les nombreuses équipes du Diocèse, nous avons planché sur un thème qui fit débat : « Vivre et agir dans la Cité. » Et l’on a vu des Membres du MCR s’engager dans des associations, des municipalités. Ils sauront agir avec ce souffle de l’Esprit qui peut transformer et renouveler bien des situations.

Cette année 2014-2015, autre perspective : c’est comme une question qui nous est posée.

« EN RETRAITE, LE BONHEUR ! EST-CE POSSIBLE ? »

On imagine les échanges à venir !!! Même si ce sujet est difficile à cerner. Car le Bonheur c’est tellement vague ou subjectif. Justement, c’est pour cela que des pistes de recherche et de débat sont proposées à ceux qui adhèrent ou souhaitent adhérer au mouvement.

Une première piste, c’est de VOIR les chemins de bonheur que nous avons empruntés depuis des années comme les rencontres, la famille, la confiance en Dieu, etc…

En second, regardons comment nous vivons le bonheur maintenant, grâce à des comportements nouveaux, en prenant des décisions sérieuses, en se basant sur des vertus chrétiennes.

Une troisième piste nous fera réfléchir sur ce que la société nous propose pour favoriser un bonheur durable. La Lettre de St Jacques vaut la peine d’être méditée. Elle aide à discerner les choix qui rendent heureux les Croyants. Puis, ensemble, nous chercherons comment se construit le bonheur ? A nous de tester les talents et qualités de notre équipe..

« Cherchez la perfection, soyez d’accord entre vous, vivez en paix. » nous indique St PAUL. Enfin, la dure réalité de la souffrance, dans un monde qui a peur, pourrait nous décourager dans la construction du Bonheur. Nous agirons en fonction et avec l’appui de ce que dit le Psaume 15 ou le Livre de Job. Car Dieu nous invite au Bonheur. Il veut le bonheur de l’humanité. Par Lui, avec Lui et en Lui, nous avons de beaux jours devant nous !! l’Abbé Eugène Le Foll, aumônier diocésain

Une écoute pour un nouveau départ.

Deux ans que l’antenne du Secours catholique de Lamballe a redémarré. Après quelques mois de réflexion, notre décision a été de privilégier l’écoute de la personne plutôt que le distributif. Où en sommes-nous ?

Le projet Diaconia nous a fortement interpellés et la nomination de notre pape François nous a confortés dans l’idée que le service du frère était central à notre vocation d’être disciple du Christ.

A partir des personnes qui frappent à notre porte, nous avons pu être à l’écoute de leurs besoins. Nous avons pris conscience que les accompagner était né-cessaire pour les aider à se relever.

Ecouter c’est peut-être le plus beau cadeau que nous puissions faire à quelqu’un ! C’est l’accueillir tel qu’il se définit, c’est le rendre « acteur » dans un climat de confiance, c’est une présence bienveillante.Ainsi nous pouvons cheminer avec lui, l’accompagner, partager nos compétences « accueillants-accueillis ».

Plusieurs lieux d’activités ont été mis en place : ateliers d’art floral, de soins de la personne, bientôt de tricot ou autres activités manuelles. L’équipe s’est aussi mo-bilisée dans le projet lamballais des jardins mélangés.

Toutes ces activités sont dans l’esprit du service du frère et de la lutte contre la solitude. Le chrétien seul est un chrétien en danger.

Si vous avez un peu de temps ou de disponibilité, venez nous rejoindre. L’équipe Secours catholique de Lamballe

Dimanche 10 novembre La quête nationale pour le Secours catholique a lieu le 17 novembre mais sur la paroisse de Lamballe, nous vous la proposerons le week-end du 10 novembre. Sachez que votre implication personnelle est pour nous le plus précieux des dons. L’animation de l’Eucharistie du samedi à St Martin et du dimanche à St Jean sera en partie prise en charge par notre équipe avec la participation de ceux qui ont osé frapper à notre porte.