Comptes financiers 2018 de la paroisse : équilibrés Enregistrer au format PDF

Mercredi 8 mai 2019
0 vote

Les comptes 2018 de la paroisse ont été présentés dans le détail lors d’une réunion le 27 mars dernier. Aussi, ce qui suit regroupe les postes principaux.

Dépenses maîtrisées

L’année passée, les dépenses se sont élevées à 154 979 €. Près de la moitié (71 583 €) concernent le fonctionnement de la paroisse, à savoir les frais d’eau, d’électricité, de chauffage, d’assurances, de téléphone, de loyer, de déplacements, d’entretien… Il faut ajouter les salaires et charges sociales des laïcs et les indemnités versées aux prêtres. Au total : 49 955 €.

Les activités paroissiales (catéchisme, bulletin, festival Notre Dame, contribution de solidarité pour les prêtres âgés…) se sont élevées à 28 345 €. Côté investissements, le montant est modeste avec 5 891 €. Il était du double en 2017. Que peut-on dire de ces chiffres ? D’abord que les dépenses ont été maîtrisées depuis 4-5 ans et qu’elles restent stables. Toutefois, il sera difficile de les comprimer dans les années à venir.

Recettes plus aléatoires

En face des dépenses, les recettes ont été de 160 882 €. Le denier de l’Église, après le reversement de la moitié au diocèse représente 30 929 €, en baisse par rapport à 2017. Tendance aussi à la diminution pour le poste quêtes avec 45 756 €. Les offrandes (33 194 €) pour les baptêmes, mariages, obsèques… suivent la même tendance. Les activités paroissiales génèrent aussi des rentrées (51 003 €). Il s’agit du bulletin, du catéchisme, du loto, du repas paroissial, du festival ainsi que des reversements du diocèse.

Résultat positif

Si pour 2018, le résultat est positif de 11 794 €, les recettes tendent à baisser et présentent un caractère aléatoire. Quant aux messes demandées, elles font l’objet d’une gestion séparée. Le montant revient aux prêtres de la paroisse et aussi à des prêtres extérieurs.

Merci

Lors de la présentation des comptes, Père Pierrick Jégonday a souligné « le rôle essentiel de tous les bénévoles, chacun dans son domaine, qui œuvrent pour le bon fonctionnement au quotidien de la paroisse. Qu’ils en soient remerciés ». Une participation indispensable à la maîtrise du budget.

Michel Ruellan et Paul Chauvin