Fête du Baptème du Seigneur. La mission des baptisés : proclamer l’amour du Père Enregistrer au format PDF

Dimanche 12 janvier 2020
0 vote

Lors de la prière de l’Angélus du dimanche 12 janvier, jour de la fête du Baptême du Seigneur, l’évêque de Rome est revenu sur l’épisode du baptême de Jésus et le rôle des baptisés qui sont appelés à proclamer l’amour du Père.

Après avoir célébré la messe de la fête du Baptême du Seigneur dans la Chapelle Sixtine, le Saint-Père a livré la prière de l’Angélus depuis la fenêtre des appartements pontificaux. Il est revenu sur l’épisode du baptême de Jésus dans l’évangile selon Matthieu.

« L’évangéliste décrit le dialogue entre Jésus, qui demande le baptême, et Jean-Baptiste, qui veut refuser, et observe : "C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi ? (v. 14). Cette décision de Jésus surprend Jean-Baptiste : en effet, le Messie n’a pas besoin d’être purifié, c’est Lui qui purifie. Mais Dieu est le Saint, Ses voies ne sont pas les nôtres, et Jésus est la Voie de Dieu, une voie imprévisible. »

Jean a déclaré qu’il y avait une distance abyssale et infranchissable entre lui et Jésus, mais le Fils de Dieu est venu précisément pour combler le fossé entre l’homme et Dieu.« Si Jésus est entièrement du côté de Dieu, il est aussi entièrement du côté de l’homme, et il rassemble ce qui était divisé », a expliqué le Pape François. Le Messie demande à être baptisé pour que s’accomplisse toute justice, c’est-à-dire que se réalise le plan du Père qui passe par la voie de l’obéissance filiale et de la solidarité avec l’homme fragile et pécheur, « C’est la voie de l’humilité et de la pleine proximité de Dieu avec ses enfants. »

Aller à la rencontre des autres

Le prophète Isaïe proclame aussi la justice du Serviteur de Dieu, qui accomplit sa mission dans le monde dans un style contraire à l’esprit mondain, a continué François, se demandant « combien de disciples du Seigneur se pavanent pour être disciples du Seigneur. Ce n’est pas un bon disciple qui se pavane. Le bon disciple est l’humble et doux qui fait le bien sans être vu ».

Dès que Jésus fut baptisé dans le Jourdain, les cieux s’ouvrirent et l’Esprit Saint descendit sur lui comme une colombe, « en la fête du Baptême de Jésus, nous redécouvrons notre Baptême ». Les baptisés sont investis d’une grande mission : proclamer à tous les hommes l’amour sans limite du Père.

Comme les années précédentes, le Saint-Père a ensuite appelé chacun à se souvenir du jour de son baptême. « Un devoir à faire à la maison. Se demander, quand ai-je été baptisé ? Quand ai-je été baptisé ? Et célèbrer la date du baptême dans ton cœur chaque année. » « Que Marie Très Sainte nous aide à comprendre de plus en plus le don du Baptême et à le vivre avec cohérence dans les situations de la vie quotidienne », a conclu François.