Message de Pâques 2018 de Mgr Denis Moutel Enregistrer au format PDF

Samedi 31 mars 2018
0 vote

Jésus Christ, le premier-né d’une multitude de frères.

Nous avons été saisis d’une grande tristesse mais aussi d’admiration devant le sacrifice héroïque du colonel Arnaud Beltrame, assassiné à Trèbes. Ainsi, son désir de servir et son courage l’ont conduit à donner sa propre vie. Chacun reçoit le choc et la beauté de son geste avec sa foi ou sa non-foi, dans les engagements qui sont les siens, de toutes manières avec admiration et reconnaissance. Personne ne peut confisquer ce don pour lui-même, pour sa famille de pensée ou pour sa religion. Mais il nous élève tous.

En annonçant la résurrection, Saint Paul nous dit que Jésus est devenu pour nous comme l’aîné, « le premier-né d’une multitude de frères ». (Romains 8,29). Nous croyons que Arnaud Beltrame est bien du côté de ce frère aîné, dans la lumière, dans le soleil de Pâques. Lui aussi, il est devenu un frère, un grand frère.

Le Christ est ressuscité ! La mort n’a plus de pouvoir sur lui. Tel est le grand message de Pâques : sur la croix du Fils de Dieu, toute la haine du monde, toute la violence du monde, sont tenues en échec par le plus grand amour. Depuis le jour de la résurrection, c’est de bouche à oreille que la nouvelle s’est transmise, comme une traînée de poudre. En nous appuyant sur le témoignage de tant et tant de personnes avant nous et avec les nouveaux baptisés de la nuit de Pâques, n’ayons pas peur de dire la bonne nouvelle de Pâques.

Avec mes souhaits de paix et d’espérance, je vous dis très sincèrement : Bonne fête de Pâques !

+ Denis MOUTEL évêque de Saint-Brieuc et Tréguier