VENDREDI SAINT : le plus grand amour Enregistrer au format PDF

Vendredi 19 avril 2019
0 vote

VENDREDI SAINT : le plus grand amour

Ton âme est triste jusqu’à la mort

Et Dieu seul connaît ton tourment

Car c’est Lui-même qui fit ton cœur.

Mais tu pends là, abandonné

Par ceux qui furent tes amis :

Tu portes toutes les trahisons

Des hommes qui ont vendu leurs frères.

Oh Jésus, dis-moi le secret

De ta croix et de ta mort.

Pourquoi ton Père s’est-il tu

Quand l’Aimé était crucifié ?

Dans notre monde écartelé,

Déchiré, toujours prisonnier,

Tu viens planter ta croix de feu

Signe de l’espoir.

Tes bras ouverts veulent embrasser

La terre et ses enfants.

Il n’est pas de plus grand Amour

Que de livrer toute sa vie

Pour ceux qu’on aime et qui sont loin.

Pour les petits, pour les mal-aimés,

Seigneur, tu ne cesses de mourir.

Fais que ton sang ne soit pas vain,

Que la sagesse de ta croix

Soit la lumière de nos chemins.

texte de Gaston Lecleir « Rythmes et Spirales vers Dieu » (Edts du Moustier)