Vivre le Carême : un tri sélectif ! Enregistrer au format PDF

Vendredi 1er mars 2019
0 vote

Il n’y a pas de vie chrétienne sans combat pascal, sans désencombrement, sans affrontement avec les forces du mal, aussi bien en nous-mêmes qu’autour de nous. N’est-ce pas là une bonne raison de cultiver le silence intérieur et de nous éloigner de tous les décibels de nos vies ?

La Parole, notre source

Dans notre marche vers Pâques, ne nous laissons pas prendre par les mirages que nous offre parfois la société, mais recentrons-nous sur le Christ, notre seul libérateur. Dans le désert de nos vies, sa Parole se donne comme une oasis intérieure. C’est à ce lieu source, que nous sommes invités en ce temps de Carême, en nous laissant habiter par la présence aimante de Dieu dans notre vie.

La Parole pour la conversion

Pour cela, il est nécessaire de faire un choix radical, un tri : laisser de côté tout ce qui nous retient dans la passivité et la routine, marcher avec le Seigneur, loin de toute agitation, afin qu’il nous soit donné, non pas pour le saisir, mais pour découvrir sa présence. C’est un vrai chemin de conversion qui se renouvelle dans le quotidien de notre vie. Une conversion qui commence d’abord par l’ouverture de notre cœur à l’écoute de la Parole de Dieu. Elle est une Parole vivifiante, qui guide nos activités quotidiennes et qui nous donne un souffle nouveau pour avancer en confiance. Quand le bonheur factice du monde nous éloigne de l’essentiel de la vie, sachons nous arrêter et prenons le temps de découvrir le vrai visage de notre Seigneur.

La Parole, un pas vers l’autre

Vivre le Carême demande d’intensifier notre relation filiale avec le Seigneur. Il peut nous guérir de nos penchants mauvais. Ne nous enfermons pas dans le réflexe instinctif de jugement trop rapide sur l’autre. Ayons la charité de poser un regard bienveillant les uns à l’égard des autres.

La Parole, allons la chercher

Chers amis, profitons de ce temps de grâce, pour nous ressourcer et nous renouveler par la méditation de la parole de Dieu ou par une retraite spirituelle ou encore en nous approchant du sacrement de réconciliation, pour accueillir l’Amour fou de Dieu pour tous. Un Amour qui nous conduit à poser des actes concrets de partage, de bonté, de tendresse et de pardon les uns envers les autres. Dans la dynamique missionnaire de nos communautés pastorales, je vous souhaite un excellent temps de Carême sous le regard de notre Seigneur.

Père Mikerson Olivier Curé de Pléneuf, Matignon et Erquy